Pearl et William Saurin

Publié le par Junes Davis-Cohen

Déjà, j'ai senti l'histoire quand j'ai vu les cartons dans le couloir de mon étage.

- Tiens, tiens, on emménage ou on déménage (mais quelle curieuse, de quoi je me mêle ? rentre chez toi et ferme-moi ce rideau). Non, mais attends je connais cette porte ouverte c'est l'appart de Pearl Harbor. Non, je ne l'ai jamais suivi, d'accord ? (Est-ce que regarder par le judas, ça compte????)

Bref, je jette un coup d’œil, et là je vois une très jolie jeune fille qui m'a l'air d’avoir 22 ans à tout casser, habillée en nurse/infirmière, qui, même avec ce vêtement hospitalier qui doit sentir la naphtaline, mais (pourquoi t’écris ça? C'est sûr que ça sent le renfermé les vêtements des hôpitaux. N'importe quoi, mais alors n'importe quoi, mais quelle jalouse tu fais !!!!!!), même comme ça, elle a l'air d'un mannequin de Victoria’s secret.

Passons, donc, jolie jeune fille m’aperçoit, me salue avec un sourire de star hollywoodienne qui éblouit et me demande :

- Hi, c'est vous Junes????

Merde comment elle connaît mon prénom???

- Euh… oui c'est moi.

- Bonjour, je m’appelle Livy et je viens d’emménager avec mon fiancé.

Pearl est fiancé PEARL EST FIANCE, ALLO LA TERRE JE REPETE PEARL EST FIANCE !!!!

Je crois que je vais m'ouvrir les veines!!!!!!! Mais pourquoi ça pique au niveau du cœur??? Tu croyais quoi? Que tu étais l’héroïne d'un roman de gare? Tu n’es ni une héroïne, ni dans une gare, alors c'est quoi ce sentiment merdique ? étouffe-le, immédiatement !!! Justement parlons-en de ce sentiment de merde, juste quelques lignes, cela me rappelle l'histoire de William Saurin.

Oh non, pas William Saurin. Sans déconner Junes, tu vas encore en reparler. Tu es venue habiter à New York parce que comme tu avais saoulé la moitié du globe avec cette histoire, il a fallu que tu t’éloignes à 10 000 km pour tourner la page. Ça fait 15 ans l'embrouille, allez lâche l'affaire !!!!! Je leur explique et on n’en reparle plus, jamais!!!!!!

Purée, on va devoir déménager encore plus loin, l'Asie, peut-être ? Chuuuuut elle commence.

Il y a quelques années, j'ai connu un William (dans ta gueule William, vois tu, non, je n'ai pas changé ton prénom, car il est de mon devoir de mémoire de prévenir la nouvelle génération, de tes manigances!!!!!). En fait, nous avons toutes connu le cas William Saurin.

C'est le mec qui paye pas de mine à première vue, mais au fur et à mesure que tu le croises, que tu le vois, que tu le renifles (et oui, il m'est arrivé de le renifler un soir d’été, faute de mieux!) tu te dis, mais il est pas mal, lui, avec la bouche en cœur. W. vient te chercher dans ta vie, alors que tu n'avais rien demandé, tu as un copain, ça roule entre vous, mais W. a un besoin chronique de plaire, d'allumer. Ce besoin viscéral d'avoir une base court/un harem composés de cocottes et de Shéhérazades où lui seul sera le coq et le roi!!!!! L'allumeur t'envoie des signaux, tu casses avec ton copain pour lui, ah mais non ce n'est pas le bon timing, il vient juste de rencontrer une fille. Toi entre temps tu rappelles ton ex, et hop le W. revient, comme un boomerang et hop tu recasses pour être avec lui, ah non désolé Junes, je suis en exam' je peux pas avoir de copine en ce moment et tu apprends en fait qu’il est avec une autre!!!!!!

Même une fois, un soir d’été, dans une voiture, vous vous retrouverez célibataires et seuls en même temps, (c'est l'affaire du reniflage, où hélas je me suis fait griller, je vous laisse imaginer le degré pathétique de la situation!!!!) et walou, rien ne se passera, même pas une petite lichette.

Après avoir eu le cœur brisé 200 fois en 5 ans, oui, parce que le William a la patience d'un duc. Il te faudra des années pour comprendre que ce n'est pas toi qui te fais des films, non, tu es tombée dans le filet inévitable qu'il t'a tendu.

Alors, ma fille, si tu croises à ton tour un William : ne perds pas ton temps car tu n'y arriveras jamais. Non pas parce que tu n'es pas assez bien, toi, tu es géniale, c'est juste lui qui a un problème d’égo démesuré qui se nourrit de pseudo relation, qui aspire ton énergie amoureuse tel un vampire qui te vide de ton sang.

Minute papillon, elle écrit n'importe quoi, c'est du délire, je n'ai jamais connu un William, elles sont vraiment bêtes ces femmes qui tombent dans le panneau. Un allumeur/connard tu le repères a des kilomètres, tant pis pour toi, fallait pas te faire avoir!!!!! Que l'on m'apporte des électrodes pour griller cette femme qui osé juger les Williamettes aux coeurs brisés, jusqu’à ce qu'elle comprenne que cela peut arriver à n'importe qui ?? Oui mais quel rapport avec Livy et Pearl? T’es partie loin. Peut être qu'une part de moi reproduit innocemment le cas William Saurin avec Pearl ?

Elle se prend pour un psy maintenant ? Peut être que nous entretenons dans nos têtes une relation platonique pour se faire croire a nous-mêmes que la jeune fille qui sommeille en nous n'est pas morte malgré les grossesses et le ventre en accordéon.

- Non moi ça va j'ai pas le ventre en accordéon.

- Gerald, les électrodes s'il vous plaît !!!!!

C'est alors que je décide de réveiller cette jeune fille, pour mon mari. Je tape la bise à Livy même si je la déteste, PARCE QUE PEARL HARBOR EST FIANCE, et lui dis à plus, Ultra Bright..

J'ai 4 heures devant moi : manucure, pédicure, soin, autobronzant corporel, coiffeur, go, go, go Junes ! Ne mouline pas, c'est journée pétasse, fait péter la carte de crédit, gooooooo! Je récupère les gosses après l’école, en mode commando.

- Maman c'est toi?

- Oui, mon chéri.

- Tu m’as l'air stressée maman. Mais de qui il tient à vouloir tout analyser, comme ca ????

- Ce soir c'est devoirs, douches, assiettes en plastique, hot dog, hamburger (je vais avoir un procès des nutritionnistes de France, moi. Et surement de William, d'ailleurs!!), et au dodo, compris les mouflets ?

- Je pourrai prendre les écouteurs et regarder le ipad ?

- Bien sûr mon chéri, et éclate-toi bien les tympans avec !!!!!

C'est ainsi que le soir dans une lumière tamisée, assise dans mon salon telle une geisha, je reçois mon mari avec un Bonsoir (avec la voix de celle qui a fumé 20 paquets de cigarettes en une journée)...........Bien décidée a lui montrer que la Williamette qui est en moi n'existe plus et cela depuis bien longtemps.

Bonne semaine a vous tous.

Commenter cet article