Couple et tracas suite et fin (enfin!!)

Publié le par Junes Davis-Cohen

Papa??? Papa c'est bien toi? Je peux pas croire que tu sois là ! Et maman??

Échange de bisous, prise dans les bras, bonheur euphorique de se retrouver après tant d’absence.

- Ma fille, quel bonheur de te voir, je vois que mon gendre a su garder le secret!!! Je suis venu pour un congrès exceptionnel de Rabbins pour deux jours. Ta mère n’a pas pu venir, son passeport était périmé.

- Dégoutée, mais je suis trop contente. Micka viens voir! Papa est là!!!

- Oui, je sais, c’est moi qui ai eu l’idée de t’en faire la surprise, ça va Monsieur le Rabbin?

Tiens, au moins LUI sait tenir les secrets, ça nous change!!!!

- Très bien, mais qui est derrière toi? Ne serait-ce pas Madame B.?

- Bonjour Rav....

Oooh misère, Rivka fond en larmes (encore)....... Je crois que de voir mon père qui l’a mariée 10 ans plus tôt la secoue terriblement. Alors mon papa lui dit:

- Alors ma fille, qu’est ce qu’il t’arrive??

Je ne supporte pas quand mon père appelle tout le monde ma fille, non mais!!!! C’est moi sa fille à la fin!!!!!!!!!

J’entraîne tout le monde dans le salon, et en quelques mots, Rivka résume la situation.

- J’ai écouté avec beaucoup d’attention ce que tu viens de me dire. Cela ne va pas être une mince affaire pour que David te pardonne, mais nous allons y arriver. Mais avant, il faut que tu me promettes que ça te serve de leçon, ma fille!!

Le revoilà, ma fille, pfffft....je vais refaire chauffer de l'eau.

Quelques thés à la menthe plus tard, et une vessie pleine à craquer, nous décidons tous d'aller dormir. Le lendemain, mon père, Rivka et moi, établissons un plan d’attaque pour sauver le couple de mon amie. Je me mets à la tâche pour préparer un super dîner, avec des douceurs, pour que la bataille soit peut-être plus douce.

Donc, après avoir récupéré mes enfants de l’école, les avoir calmés face à l'excitation ambiante parce que papi est à la maison, j’expédie tous mes gens dans leur lit vers 7.30 pm avec doudou, tétine, lait, eau, ipad, bisous, allez bonne nuit et vous sortez pas de vos chambres de toute la soirée please!

- Et si je veux faire pipi?

- Tu fonces aux toilettes et tu reviens vite au lit.

- Non mais même en prison, on a ses toilettes privées!!

S’ensuit une conversation sur les pots de chambre personnalisés, et à mon grand étonnement, mon fils m’en réclamera un pour son prochain anniversaire!!!!!!!

Je fonce au salon où je finis en quatrième vitesse d’installer ma table qui je l’espérais servirait de traité de paix et non de traitage de noms! J’étais quand même angoissée à la perspective de cette soirée.

8:30 pm : Nous sommes dans le salon, prêts, au garde à vous. La porte sonne.

C’est un David tout nerveux qui rentre chez moi avec comme première phrase:

- Bonjour Monsieur le Rabbin, quel plaisir de vous revoir!

Mais n'adresse aucun regard à sa femme. L'atmosphère est très tendue, mais sauvée par la venue de Micka.

- Allons, allons, accueillons mon cher gendre comme il se doit. Mais avant, David, va dire bonsoir à Rivka.

- Ah celle-là, je veux même pas lui parler!

- Il le faudra tôt ou tard, alors autant commencer tout de suite.

Longue pause....

- Bonsoir, Rivka.

- Bonsoir, David.

Ouffff .... On s'installe non sans une certaine gêne. Je pense que si j'avais un couteau, j'aurais pu couper l'iceberg qui régnait dans la pièce, mais Micka me donne la main et me dit tout bas: Relax, tout va bien se passer.

- Passons à table, propose mon père.

- Et moi je veux que Rivka nous explique comment elle a pu aller voir mon propre cousin dans un parc.

- As-tu reçu mes 300 mails d'explications que je t’ai envoyés??

- Oui, ça ne change rien tes explications, tu me dégoûtes. Jamais tu ne reverras les enfants!!! Tu m’entends, jamais!!!!!!!!

Aouch!!! Pauvre copine, elle va s’effondrer (enfin moi, je m'effondrerais!).....Mais non en fait, elle sèches ses larmes, lève la tête haute et dit:

- Eh oh David tu te calmes, avec tes grandes phrases. Nous ne sommes pas dans un tribunal ici ! J’ai l'impression d'être dans un beth din, et que c’est mon dernier jugement ! Je me suis expliquée et je te répète, je suis désolée, je te jure que je ne recommencerai plus.

Bravo ma Rivka, ça c'est une battante, vas-y défends-toi !!!!

- Allez, arrête avec tes excuses bidon, sale traîtresse!!

- David, arrête ce type de mot, qui n’apporte que de la destruction, dit mon père.

Mais c’en est trop pour Rivka qui se met à hurler : (mince, elle va réveiller mes mouflets!)

- UNE TRAÎTRESSE, MOI ? C'EST PLUTÔT TOI LE TRAÎTRE!!!!!!!!!!!!

- Le traître??? Ça c’est la meilleure !!! Allez, je me tire, cela mènera à rien cette histoire!!! AU REVOIR TOUT LE MONDE!!!

- Mon fils, tu ne bouges pas, assieds-toi immédiatement.

Oullalla je connais ce ton, cela me rappelle celui que papa prenait quand il m'enseignait l'hébreu et que j'étais terrorisée de ne pas savoir la réponse devant toute la classe, alors que j'étais sa fille, la honte!!!

- Rivka, que veux-tu dire par, lui c’est un traître?? Mais David reprend en marmonnant:

- Ça traîne dans les parcs et c’est moi que l’on accuse maintenant!!! À part être un super mari, un super papa, ramener le salaire à la maison pour que l’on puisse manger à notre faim tous les mois, en quoi je suis un traitre??? Je suis même allé jusqu’à couper les ponts avec ma mère pour toi.

OOOOOh non, pas les vieux dossiers familiaux, c’est les pires ceux-là, je les déteste. Ils ne se résolvent jamais, en plus.

- Un super mari, laisse moi rire.......... lorsque nous nous sommes mariés, tu avais promis de t’occuper de moi.

- C’est ce que je fais, non??

- Laisse-la finir, interviens mon père.

- Tu crois que tu t’occupes de moi, mais en fait, cela fait des semaines et des semaines que je me sens seule.

- Comment ça seule??? Je ne sors quasiment jamais avec mes potes. Je suis tous les soirs à la maison, je m’occupe autant que toi des enfants, qu’est-ce que tu racontes?

- Tu es partout dans le monde sauf à mes côtés. Oui, tu t’occupes des enfants, oui, tu rentres mais pour faire quoi??? Pour t’asseoir sur le canapé et prendre ton téléphone.

- Ah nous y voilà, ce foutu téléphone....Je n’ai pas le droit de prendre une pause.

Papa le coupe:

- David, silence, Rivka, vide ton sac:

- Je suis seule à côté de toi, des heures et des heures. Toi dans notre lit, tu me tournes le dos, tu es sur Facebook, yahoo, google, instagram. Tu regardes les news du monde entier, mais est-ce que tu prends de mes news à moi???? Est ce que tu m’accordes plus de 10 minutes d'échanges outre la gestion des enfants et de la maison??? Est-ce que tu me vois toujours comme ta femme ou une femme qui est près de toi mais à qui tu ne donnes plus rien??? Je rêve que tu me racontes ta journée de boulot, que tu me confies ta vie, ce que tu penses de tes collègues, que tu me racontes un bout de ton enfance, que tu me fasses rire, que je te fasse rire, que nous ayons des projets communs, et non, je ne veux pas un autre enfant!!!!!!!! Je te veux toi, je me sens transparente face à cet écran que tu tiens au creux de tes mains.

J’ai même pensé faire une application avec ma biographie que tu cliques pour voir ce que je fais heure par heure, mais je suis nulle en informatique. David, tu me manques, tu me manques tellement que j’ai fini par faire n'importe quoi. Tu te rends compte, suivre un autre homme, moi, ta femme qui t’aime plus que tout au monde et que tu ignores...

À ces mots, Micka me prend fort la main, déplace son propre téléphone de la table et me demande tout bas:

-C’est vrai Junes, est-ce que toi aussi tu ressens ça parfois?

- Très souvent.......j’ai même une fois caché ton téléphone dans la housse de coussin rien que pour qu’on le cherche à deux, et que tu me fasses un compliment genre « t’es la plus forte, t’as le museau d’un chien pour retrouver les choses. » Tu te rappelles??

- Oui, je me rappelle. Tu sais que je me sers de mon téléphone comme réveil.

- Oui et bien, je crois qu’il est temps de ressusciter ce truc tout poussiéreux qui traine sur une étagère: le réveil matin!!!

Mais tout en parlant, nous n'avions pas remarqué que David s’était levé, avait contourné la table et pris en larmes sa femme dans les bras. Les deux pleuraient. Ce n’était plus Rivka qui demandait pardon, mais c'était David qui s'excusait pour toutes ces heures que lui et son téléphone avaient volées à sa femme.

C'est à partir de ce jour là que Micka Davis, Junes Davis, le rabbin Cohen, David B. et Rivka B. se sont promis tous les cinq que les Apple et compagnie étaient bannis à jamais de leurs chambres à coucher car comme son nom l’indique, une chambre est faite pour se coucher l’un à côté de l’autre, et non dos à dos avec deux écrans pour ne plus se parler.

La soirée fut bonne, la nourriture aussi (en toute modestie), elle avait le goût du bonheur retrouvé.

Mon papa nous racontait ses histoires préférées.

Plus tard, nous avons allumé les bougies de hannoucka tous ensemble pour célébrer le miracle de la réconciliation de notre couple.

Mes amis, ce n’est pas le quotidien à deux qui nous tue, mais le temps que l’on perd à se connecter sur autre chose que son conjoint. Le couple n’est pas un acquis, n’est pas un contrat signé sur un papier. L’amour, le respect, la gentillesse, la fidélité s’entretiennent tous les jours.

Je vous souhaite à tous et à toutes, un très bon chalom bayit. Nous pouvons tous tomber, mais à nous de construire des ponts avec ces barrières pour se rattraper à temps pour chérir l’amour de notre vie.

Je vous embrasse et vous enverrai dès la semaine prochaine les 10 astuces pour entretenir son couple.

Voilà qu'elle se prend pour une journaliste de femme actuelle maintenant!!! Non mais je te jure, en plus elle nous fait la morale: eh oh Junes Davis, carton jaune, ça va pour cette fois mais nous, tes lecteurs, nous voulons du fun.

OK c'est noté mes petits poulets!!!! Du FUN!!!!

Couple et tracas suite et fin (enfin!!)

Commenter cet article

Lilou 11/12/2015 01:30

J'ai le droit de dire que j'ai versé une petite larme tellement j'ai trouvé ton texte magnifique?

Junes Davis-Cohen 11/12/2015 03:23

merci Lilou!!!! Oui tu peux moi aussi j ai pleure en l'ecrivant

hanna 09/12/2015 10:24

Waw très belle fin!!!
J'ai eu la chair de poule.
Magnifique je vous souhaite un immense mega joyeux hannouka et que très bientôt vous puissiez écrire la chronique sur machiah les korbanots les cohanims....

Junes Davis-Cohen 11/12/2015 03:24

merci beaucoup Hanna, amen on l ecrira ensemble!!!!!!

YANA 09/12/2015 07:43

Que donnerais je pour que le couple de ma fille en instance de divorce apres 26 and de mariage, se reforme Donnez vos coordonees pour que je puisse teussir et les recoller mon gendre, rabbin, derape completement mes petits enfants sont tres malheureux ne parlons de ma fille merc a voud

Junes Davis-Cohen 09/12/2015 09:49

Hello Yana, junesdaviscohen@gmail.com. N'hesitez pas a m'ecrire