Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Compte Junes Davis piraté

Publié le par Junes Davis-Cohen

Hello,

Merci de ne pas faire attention aux spams que vous avez reçu, via mon compte:

junesdaviscohen@gmail.com

Avec mes excuses pour la gêne ocasionée.

Partager cet article

Repost 0

Israel, New York, Mister et Miss Davis.

Publié le par Junes Davis-Cohen

Il n’y a pas si longtemps, lorsque je parlais d’Israël, ça donnait ça:

– Salut Shirel/Anaëlle/Jennifer, c’est quoi ton programme, cet été ? Tu pars en Israël ?

– Je pars trois semaines, au mois d’août. Quinze jours à Tel-Aviv et une semaine à Eilat, on va s’éclater !!!

À nous les falafels, le kotel et le soleil !

Et puis j’ai grandi/ pris des rides, vieilli, suis devenue plus bossue (abrège on a compris !), je me suis rendue compte qu’en fait, Israël, je n’en connaissais rien.

Mais comment tu t’en es rendue compte, doudou ???

La semaine où j’ai rencontré mon mari, lors de notre deuxième rendez-vous, nous avons eu une conversation pour le moins étrange. Il m’a confié qu’il n’aimait pas spécialement Israël, ni les chiens !!!

Quel rapport avec les chiens ???

J’en sais rien, une espèce de phobie à cause d’une pub: Royal canin !!! J’ai demandé 200 fois qu’il me réexplique, mais je n’ai toujours pas compris. Pour seule réponse, en creusant bien, j’aurai :

– J’aime pas ceux qui aboient pour rien, et les chiens aboient souvent !!! All right ???

– Mais c’est impossible que tu n’aimes pas Israël !!!

– J’y suis allé la dernière fois quand j’avais douze ans, à Ashdod chez mes tantes, et c’était pas trop ma tasse de thé.

– Alors écoutes moi bien mon Davis, si tu veux que l’on poursuive cette relation, je vais te poursuivre jusqu’à ce que tu aimes notre pays. Sinon, ça va pas être possible Mister !!!

– Alors vas-y, dis moi ce que tu aimes d’Israel, ma belle.

C’était bien les débuts, quand il ponctuait ses phrases de mots doux !!!

– Déjà le soleil, dix mois sur douze !!!

– Je peux aller dans le Sud.

– Les falafels !!!

– Je peux aller au marais chez l’as, même s’il y a TOUJOURS la queue de malade depuis cinquante ans !!!

– Le kotel ???

– Je peux le voir en photo. Et dans ma syna, on l’a en miniature. What else ???

– Les restaus cacher à tous les coins de rues, les shouks, Eilat, les bananes, les jeux d’eaux, les beaux hôtels, les petits dej' israéliens…

Tout en énumérant mes arguments, je me rendais bien compte que cela ne tenait pas la route. Il fallait que je reconnaisse que je ne connaissais rien de mon beau pays.

– Et c’est tout ??? Des beaux hôtels et des petits dej’ ??? C’est quoi cette histoire de banane, ça va pas du tout ça !!! J’en déduis que tu t’es déjà promenée en maillot de bain devant tout le monde, et des hommes en plus ??? Faut qu’on en parle, et il va me falloir un peu plus d’arguments pour me convaincre qu’Israël c’est aussi super que tu me le dis, jeune fille !!!

Junes, fuits cet homme, fui… et viiiiiite.

Et il avait raison, pour la première fois, j’étais face à quelqu’un qui me faisait réfléchir sur mes habitudes, qui me poussait à me remettre en question sur mon mode de vie réglé comme plusieurs notes à musique !!!

Et le maillot de bain, on en parle ??? Je crois qu’il a l’air jaloux ton bonhomme !!!

Mais bon, c’est pas plus mal qu’il te fasse réfléchir. Peut-être que tu vas enfin faire marcher les deux, trois neurones qui se sentent perdus depuis longtemps, dans ce qui te sert de cerveau, il y y a peut-être de l’espoir pour toi !!!! Répète-moi, comment s’appelle ce jeune homme que tu fréquentes ???

Micka Davis !

Quelques jours plus tard, cette histoire me travaillait toujours, alors je décidais d’appeler ma meilleure amie Cohava, Coco, pour les intimes.

(Note de l'auteur: Elle déteste l’appellation "best friend". Elle trouve que ça fait totalement immature, gamine, ringard !!!)

Moi, j’aime bien !!!

Mais moi aussi, voix-off, je pense qu’il faut appeler un chien, un chien.

N’aie pas peur Micka, c’est juste une expression que Junes emploie pour sa chronique, détends-toi !!!

À l’exemple du roi David, qui avait rédigé ses psaumes, où il décrivait sur de longs passages, son amour inconditionnel pour Jonathan, le fils du roi Shaoul. Leur amitié extrêmement précieuse le portait et l’a stimulé tout le long de son règne, de sa vie. Sans cette amitié, l’œuvre de notre illustre Roi David n’aurait jamais été pareille. À tort, beaucoup de gens pensent que David et Jonathan avaient une relation amoureuse, ce qui est faux. C’est juste, hélas, que nous n’avons pas/plus l’habitude de mettre une amitié aussi sincère et profonde à nu sans forcement retirer ses fringues !!! L'amour et l’amitié se confondent assez facilement ! La seule différence, c’est qu’en amour, nous donnons sans compter et sans rien attendre en retour, et qu’en amitié, nous avons besoin de recevoir, de se sentir sur le même plan, égalitaire, tu me fais du bien, je te fais du bien.

C’est exactement ce que je ressens pour ma Coco, ma meilleure amie Na !)

Donc je l’appelais pour qu’elle me donne matière à argumenter, elle qui vivait sur notre Terre Sainte depuis cinq ans:

- Ah bah c’est sûr que c’est un peu léger comme description. Mon idéal ici, ce serait d’habiter dans un Ichouv ( shkoun Ichouv ???), dans un mochav (qu’est-ce que c’est que ça ???), ou même dans un kibboutz (merci « pour Sacha » et sa scène mythique dans le coton avec Richard Berry qui m’avait bien traumatisée, à l’époque. Je n’ai jamais pu regarder le coton de la même façon après ça !!!).

Elle ne se lassera jamais d’écouter, ou de vivre, les histoires fantastiques que l’on entend dans les chirouth**** (taxi collectif). Les fruits, les légumes, les marchés, le pays rythmé aux fêtes juives, les rabbinims, les tombeaux de pa-matriarches, etc.

Alors cette même semaine, je revenais avec d’autres arguments dans mon sac à main, et Micka me proposait un deal:

– Est-ce que tu veux te marier avec moi, et une fois que tu m’auras épousé, nous allons tous les deux « redécouvrir » Israël. Es-tu d’accord avec ça, Dame Cohen ???

– Euh.... pour Israël, oui, oui, avec plaisir !!! Pour la demande en mariage, on peut peut-être attendre un chouïa ??? Je sais pas moi, deux semaines « date » par exemple ???

– Je suis un homme pressé (psychopathe !!!), alors il va falloir me donner une réponse rapidement en attendant qu’on s’organise tout ça.

Vraiment, c’est quoi ce type avec qui tu sors ??? Faut que j’appelle ton père pour lui dire. Je vais finir par croire que c’est toi qui les attire, c’est pas possible une histoire pareille…

Et ce fut le cas…pour le voyage et pour le mariage.

Ensemble, nous sommes partis dans des endroits que je ne connaissais pas :

La mer morte, Ein Guedi, Massada, Roch Ha-Nikra, le tunnel sous le Kotel qui finalement n’avait rien à voir avec la mini-maquette de la syna ( Grand D. qu’est-ce qu’il faut pas entendre parfois sérieux ???)

J’éprouvais de la honte d’avoir été tant de fois « en vacances » et d’être passée à côté des trésors de notre merveilleux pays !!!

On peut dire que mon amour pour Israël a débuté au même moment où je développais l’amour pour mon mari. Deux pour le prix d’un !!!

Depuis, nous avons pris l’habitude d’y aller plusieurs fois par an jusqu’à vouloir acheter un petit appart. Mais vous connaissez les agents immobiliers qui vous disent :

– Hamoudim, je sais que c’est « un peu » au dessus de votre budget, mais… ce penthouse vaut le coup d’œil.

Bien sûr que ça vaut des coups, et mon œil, oui, « un peu » plus cher qu’elle disait !!!

Au fond de nous, Micka et moi savions que ce n’était pas le bon moment pour acheter, car quelque temps plus tard, nous avons eu l’opportunité de vivre à New York pour un temps.

Alors, t’es contente maintenant, c’est génial les États-Unis, qu’est-ce que tu t’en fiches d’Israël ??? En plus, c’est à douze heures de vol, c’est trop dur d’y aller avec les enfants !!! Allez Junes Davis, avoue que c’était une passade de sionisme aigu !!!

Au contraire ! Plus je vis à Manhattan, et plus mon envie d’aller en Israël s’est renforcée !!!

Je comprend pas…

Je t’explique, et je conclurai par ça, parce qu’on n’a pas toute la journée pour me lire non plus :

Depuis que j’ai gouté à cette liberté d'afficher mon appartenance à ma religion sans peur, ni crainte, ma techouva/mon retour a eu besoin de passer par la case New York pour pouvoir être prête justement pour Israël. Rencontrer des américaines incroyablement souriantes, attrayantes, stylés, jolies, profondes, pour qui la pratique de la religion n’est en aucun cas un fardeau !!! Au contraire, c’est une joie intense que de la comprendre et de l’appliquer, de diffuser de la lumière de la Thora comme elles le font, d’influencer, d’accepter ce que je suis et ce que nous sommes tous, malgré le fait que nous n’habitons pas en Israël. Nous tous dispatchés à travers le monde pour revenir à D. et à notre terre, pour une paix et une force intérieure !

Cette sensation de liberté et d'apaisement, je l’ai trouvée ici aux États-Unis, dans cette ville mythique qui donne de l’énergie pour accomplir et accepter ses rêves. Et moi, mon rêve c’est que la famille Davis vous rejoigne en Israël à Jérusalem dès que ce sera possible !!!

Je vous embrasse tous très fort !!!

N’hésitez pas à m’écrire sur ma boite mail, je serai ravie de vous lire, et de vous piquer vos propres histoires et dire que cela vient de moi (je plaisante évidemment… quoique… mais non je rigole.) À très vite mes amis de mon cœur.

junesdaviscohen@gmail.com

BONUS de fin de chronique :

Juste avant de se quitter, une histoire qui s’est passée dans un chirouth :

Ma petite sœur qui vit en Israël, m’a raconté qu’un vendredi elle rentrait à la maison par le dernier taxi commun qui passait. Au bout de quinze minutes de trajet sur une route quasi déserte, à part l’autoroute à perte de vue, une femme a poussé un cri.

– Ma Kara ??? Qu’est-ce qui se passe ? ont demandé les passagers en cœur.

– Je viens de me rendre compte que j’ai oublié deux sacs à l’arrêt, et dedans il y avait mes hallots et mon poulet pour chabbat. Mais comment vais-je faire ??? On ne pourra pas manger chabbat, mon mari va me tuer !!! Elle s’est mise à pleurer.

C’est là que tous les voyageurs l’ont rassurée et lui ont dit de ne pas s’en faire parce que chacun aller donner le surplus de nourriture qu’ils avaient dans leurs propres sacs de provisions.

Tous les passagers lui ont donné bien plus qu’il n’en fallait. La femme est repartie avec tout le nécessaire qu’il lui manquait, des sacs remplis de nourriture et d’amour, que chacun à travers ses provisions n’a pas hésité une seconde à lui donner !

Seul AM ISRAEL HAI peut donner sans rien attendre en retour comme le véritable amour.

Israel, New York, Mister et Miss Davis.

Partager cet article

Repost 0

la play date

Publié le par Junes Davis-Cohen

Quand j’ai reçu un texto d’Elsa, la maman de la petite Sarah de la classe de mes filles, j’étais sceptique. Elle me proposait de faire une playdate avec nos enfants.

Rappelle-nous ce qu’est une playdate, Madame la New-yorkaise:

C’est lorsque les parents se donnent rendez-vous pour que les enfants jouent ensemble, les uns chez les autres.

Mouais....faut voir, je sais pas.

Allez, dis-oui, ça fait quatre mois que l’école a commencé, et on ne peut pas dire que tu aies été très active socialement pour tes poupettes.

Je sais, je sais, mais chez les Davis, nous avons un planning très serré après l’école: le B.D.D.

Le quoi???

Bain+Devoir+Diner.

Ça joue-joue un peu, et hop tous mes gens vont au lit sans histoires !!! Enfin oui, on lit une histoire, mais on fait pas d’histoires. Bref, vous m’avez comprise !!!

Du coup, mettant mon B.D.D (tes habitudes de mamie !!!) de côté, j’ai dit: oui.

Ce jour là, Elsa m’a donné rendez-vous à l’école. Il y avait une pluie digne du déluge de Noé, mais aucune arche n’était à l’horizon. Je m’imaginais la galère de marcher tous les cinq sous la pluie, je regrettais déjà d’avoir dit oui ! Mais quand Elsa m’a dit qu’elle avait une voiture, mon cerveau a fait: Waouuu !!!

À Manhattan, celle qui a une voiture, c’est vraiment la « reine in the city !!! »

On arrive devant l’appart d’Elsa. Elle ouvre la porte, et je découvre une moquette blanche immaculée, mais genre plus blanche que blanche. Elle me regarde, je la regarde, elle me sourit d’un air gêné, et son regard va vers mes pieds.

Je me dis que je ne suis pas née de la dernière pluie, et je comprends qu’il va falloir que je retire mes shoes si je veux pénétrer sur son sol américain !!!

Elsa me dit merci quand je commence à enlever celles de mes filles.

Viens le moment où j’enlève mes bottes (des hunters bleues à paillettes, trop belles !), et là, l’horreur ! Je découvre un petit trou dans mon collant, au niveau du pied droit, que je nomme: le petit trou de la honte !!!

Vu l’histoire que je vous ai racontée la semaine dernière (Friday night with the Horowitz), je crois qu’il va vraiment falloir que j’investisse dans des beaux collants, parce que depuis que j’habite aux Etats-Unis, j’ai sous-estimé l’importance de cet accessoire qui de sa fonction première, doit donner chaud aux gambettes...... mais pas que…

Quelques minutes plus tard, la maman me demande, gênée, si elle peut donner du jus de cranberries à mes filles.

- Mais oui, bien sûr, avec plaisir.

- Tu sais, je préfère demander avant, parce que beaucoup de parents ne donnent pas de sucre à leurs enfants après 16h00. Je ne veux pas avoir de problèmes avec toi. Ma fille adore cette boisson, mais je te promets que c’est le seul « excès » que je lui autorise!

- Oulalalala, t’inquiète pas copine, je ne suis pas la brigade des jus. Du moment que c’est liquide, et que ça coule, ça passe très bien pour nous !

La voilà soulagée.

Ensuite, elle nous dirige vers la suite de Sarah. La suite??? Oui, oui comme dans un hôtel. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je rentrai dans cette chambre, qui est pour moi le paradis mondial des petites filles. J’avais l'impression d’être à Disney World. Il faut que je vous la décrive, sinon je vais mourir de frustration (ah carrément!!!! Tu sais, au pire c’est pas grave, je t’assure que plein de gens s’en foutent !). Il y avait: le lit à baldaquin rose, les poufs roses, la moquette rose, les étagères fuchsia..... Ça dégoulinait de partout de girly attitude. J’avais la sensation de m’enfoncer dans un marshmallow géant. Pas 1 cm2 de la pièce n’était pas recouvert de pink !

Attention, moi j’adore cette couleur, d’ailleurs c’est l’une des seules raisons pour lesquelles j’étais contente d’avoir des filles, alors !!! Ooooh vilaine !!! Mais non, c’est bon, depuis, j’ai évolué, ..... ça sert aussi à débarrasser !!!

Puis au bout de cinq minutes de « oooooh c’est beau », et de « aaaaaaah » de notre part, Elsa nous propose de passer dans la pièce d’à côté, qui n’était autre que la playroom: (Une chambre réservée uniquement aux jouets !!! Normal !!!). Et quelle playroom !!! Comment, comme ça ??? Explique-nous !!! Je suis tombée sur la médaille d’or hors catégorie du rangement. Il y avait des boites dans des boites, les fringues des poupées Barbie classées dans des compartiments différents, les puzzles rangés par ordre alphabétique, la pâte à modeler par ordre de couleur, je répète, LA PÂTE À MODELER PAR ORDRE DE COULEUR !!! ALLO LA TERRE!!!! Les accessoires de la pâte à modeler (oui, vous aussi vous êtes étonnés, mais il en existe des tonnes !!!) étaient triés par ordre de grandeur !!! Il y avait des mini boites pour les mini jouets.

Petite note de l’auteur: Ceux qui ont eu l’occasion de venir chez moi, ont pu constater que le rangement des jouets de mes enfants, était comment dire........ le cadet de mes soucis! En vrac, dans des boites en plastique ou planqués dans un coin de la chambre pour que ça traine pas, et ça me va très bien! Limite deux jours avant pessah, je suis en panique et hurle dans tout l’appart: OOOOOH boy, les jouets, viiiiiite faut vérifier s’il n’y a pas de pain dedans (sait-on jamais !!!)

Mais à un moment, la petite Sarah ouvre sa penderie et me tire de ma note de l’auteur. Mes filles et moi-même sommes émerveillées de découvrir une centaine de costumes de princesse: frozen, tortue ninja, bat girl (c’est normal, sa mère la prépare à sa bat-mitsva en avance).

Mes filles piochaient dans ce magasin de déguisements, en toute insouciance, pour jouer. Mais je crois que j’ai aperçu des gouttes perler le long des tempes d’Elsa, tellement elle était stressée.

Pour faire diversion je lui ai demandé si elle travaillait:

- Oui, je lance un projet de meubles.

- Des meubles de rangement ??

- Mais, oui comment tu sais?

- Simple intuition, tu auras beaucoup de succès. Tu es faite pour ça, c’est évident!!

- You think ??? Mon mari pense que parfois, j’en fais trop.

- Non, non, non, je crois pas, non, non, non....

Quelle mytho cette Junes Davis !!!

Mais enfin, je suis chez elle, faut que je fasse semblant d’être sympa et bien élevée, au moins au début !!!

Nous sommes interrompues par Fifille 2, qui a voulu sortir des cubes, alors là, on a frôlé le malaise cardiaque de ma nouvelle copine !!!

C’était le coup d’envoi pour que nos filles passent à table...... 4.45pm (oui l’américain mange tôt!). Elsa leur avait préparé une dinette (adorable de sa part!!!), avec des frites et des hamburgers. Je sentais une nouvelle fois l’atmosphère se tendre....

- C’est ok pour toi que je leur donne des frites ??? Est-ce que tes filles ont eu leur quota de légumes de la semaine ??? Si tu veux, je peux descendre acheter des haricots verts?

- Mince, je n’ai pas les statiques de la semaine sur moi, mais si tu me laisses me logger sur mon iCloud, je peux avoir les chiffres !

Mais voyant sa tête, je lui ai précisé que je plaisantais, et que des frites de temps en temps, ça fait du bien là où ça passe.

Ah oui ? Tu as dit ça en anglais toi, Miss Davis: "ça fait du bien là où ça passe" ? (Expression de ta mère qui vient de Constantine, je précise !!!) J’aimerais bien savoir comment tu as traduit ça, histoire qu’on rigole un peu.....

Oh lala mais quelle pestilente*( peste et insolente à la fois!!!) cette voix-off parfois, je te jure !!!

La playdate s’est finie par les rires de nos filles, et nous étions ravies. Sur le chemin du retour avec nos parapluies, je repensais à ma nouvelle copine si différente de moi, et me dis que c’était vraiment chouette de côtoyer des gens qui me poussent à changer et à évoluer, à me remettre en question, surtout question rangement.

Mais avant de vous laisser vaquer à vos occupations de la journée, et de dire à tous vos amis de lire ma chronique, bien sûr, il faut que je vous parle d’une insignifiante situation, dans laquelle j’en suis sûre, vous vous êtes déjà retrouvés:

Quand vous racontez une histoire à quelqu’un (style moi avec Elsa!), et que d’un coup, la personne prend son téléphone, pianote, fait glisser ses infos tout en vous écoutant !!!

Attention, je suis complément d’accord avec le fait qu’il faut rester joignable pour des raisons évidentes (maison, école, mari, parents etc.....), mais comment devons-nous réagir face à l’autre qui écrit pendant que vous lui parlez ?

Mais Junes, juste une question, tu faisais quoi, pendant qu’elle pianotait ?

Je continuais à parler, parler, sans m’arrêter.

Je le savais!!!! Mais mince, combien de fois faut te dire d’arrêter de faire ça??

Tu as raison, mais je souffre du syndrome: speak-cool.

(????)

Quand tu parles sans t’arrêter, et que tu penses que tu es cool à la fois!! (Voir Chandler dans Friends!)

Aaaaah.....

Mais après un hum-hum....de ma part, Elsa a levé la tête de son phone et m’a dit:

- Désolée, ma mère a besoin d'une recette !!!

- Ah okay!!! Ca doit être une urgence culinaire, moi aussi parfois il m’arrive de pas savoir mettre quel.... ( et c’est reparti pour le speak-cool !!!)

Alors mes chers amis, je propose qu’ensemble nous établissions la toute première charte de politesse concernant le portable, que l’on impose en douceur une règle sociale envers le smartphone (qui a dit qu’il était intelligent celui-là, je me le demande ???), que même la Nadine de Rothschild, la pro des bonnes manières, n’a pas encore rédigée:

Charte 1, code 1, du guide du phone:

"Lorsque l’on est avec ses potes, ses copines, ses sœurs ou ses frères, ses parents ..., on arrête les regards furtifs vers ses notifications. Juste pendant que nous sommes ensemble, essayons de leur donner toute notre attention, pour profiter d’une des joies de la vie, qui est de partager du temps précieux avec ceux que l’on aime."

(Sic une droguée du iphone comme vous, qui à chaque fois qu’elle entend un bruit provenant de cet appareil maléfique, est déchaînée, même quand c’est la sonnerie du réveil, c’est dire !!!)

À mercredi pour une chro-chro aux couleurs d’Israël.

PS: La semaine prochaine se sera le match retour de la playdate. Elsa et Sarah sont censées venir chez nous. La question est de savoir si je vais avoir le temps de me faire livrer des boites de rangement, et de convaincre l’homme de transformer notre chambre en playroom géante, pour une après-midi !!!

PS2: Si vous avez des idées pour compléter notre charte sociale, n’hésitez pas à m’en faire part à cette adresse: junesdaviscohen@gmail.com

bisous mes choux

la play date

Partager cet article

Repost 0

Comment être fashion et tsniout sans ressembler à un sac de pommes de terre ???

Publié le par Junes Davis-Cohen

Salut à toutes et à tous,

Suite à la demande de quelques adorables personnes, je vous dévoile mes petites astuces pour être stylée et tsniout!

Tu écris "adorables personnes" parce qu'elles t'ont fait des compliments sur tes fringues??? Allez, avoue, fais pas ta crâneuse!!!!

Non, parce que ce sont des gens merveilleux et que… bon ok, parce qu'elles n'arrêtent pas de me dire qu’elles adorent comment je m’habille!

Tout d'abord avant de commencer, je ne suis pas une experte en la matière:

Alors pourquoi tu écris ??????

Parce que je ne suis qu'une modeste mother qui essaye de s’habiller le matin avec pour seul objectif: ne pas ressembler à un sac de patates avec mes jupes et mes pulls manches longues! Et surtout: DONNER ENVIES AUX GENS QUI M’ENTOURENT!!!

Combien de fois nous voyons des dames, toutes formidables soient-elles, avec un aspect vestimentaire..... Comment vous décrire cela poliment, voyons voir ? Ah, je sais, que leur apparence est bien la cadette de leur souci! C'est dommage, car cela donne une image négligée et négative des personnes observantes de nos lois.

D’ailleurs, à ce propos, au fait c'est quoi la loi, Junes???

Tu ne mettras pas l’habit de l'homme.

Tu me cacheras tes articulations. (Homme et femme, c’est pareil, ne faites pas genre monsieur, vous ne savez pas!)

Dis comme cela, c'est très old School ton truc!

Oui, c'est vrai, mais c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles nous existons encore après toutes ces décennies, c’est parce que nous avons su garder nos tenues à nous.

Je ne sais pas combien de fois j’ai entendu cette phrase: « Franchement, je suis bien plus couverte en pantalon qu’en jupe. Quand je vois certaines religieuses, elles devraient se regarder dans une glace..... »

Et vous avez raison, mesdames! Je suis entièrement d'accord avec vous, nous sommes plus couvertes en pantalon qu’en jupe, mais la grande différence c’est que l’une respecte la loi et l’autre non!!

Alors pour que nous soyons en accord avec notre religion, voici mes astuces pour être stylée et tsniout ! Juste avant, il faut que je vous raconte (vite fait rassurez-vous, nous ne sommes ni en conférence, ni en confesse !) mon CV tsniout, pour que vous sachiez à quel point je comprends chacune d’entre vous.

J’ai eu une éducation très stricte concernant la tsniout, et puis un jour j’ai tout lâché. Je suis rentrée dans une période dark side pendant six ans. Ah oui quand même, honte à toi ! Non pas honte à moi du tout, car en m’éloignant de ce que je connaissais, ça m'a permis de revenir vers « right side » de la Thora. Le déclencheur a été une phrase de mon père après une vilaine, très vilaine critique que l’on m’a faite:

- Tu vois, papa, je préfère ne pas me couvrir la tête ....plutôt que d’être comme cette imposture dite religieuse....!

- Mais ma fille, tu n’as qu’à faire mieux qu’elle! Allez, vas-y, avec tes grandes phrases, prouve à D. et à toi-même que tu peux faire mieux.

- Mais comment? Je ne sais même pas par où commencer.

- Tu rentres à la maison, tu demandes à ton mari s'il est ok pour que tu te couvres la tête, et tu essayes 1 jour, puis 2, puis 3, et après tu me diras si c'est trop dur pour toi! Tout viendra tout seul.

Challenge accepted!!

Mon mari, avec son ouverture d’esprit exceptionnelle a accepté.

Alors maintenant, sans plus tarder, place aux conseils:

1) Je commencerai par le couvre-chef: (Je n’ai jamais compris pourquoi on appelait cela un couvre-chef sérieux, nous ne sommes pas à l'armée !!!)

Celles qui ne sont pas mariées, allez directement au 2).

Il faut savoir qu'y à une guerre monstrueuse entre foulard (béret, casquette) VS perruque, selon les tendances.

Perso, rien à faire de tout cela, du moment que vous me couvrez vos cheveux: c’est déjà INCROYABLE!

Vous pouvez commencer une fois par semaine, et après 2, 3, et 4 jours, ce sera déjà parfait. Eh non, ce n’est pas bizarre, il y a un début à tout. N’ayez jamais honte de commencer petit, c’est avec des petits que l’on fait des grandes choses.

Pour les perruques: Faut commencer soft, par une perruque pas chère, et vous verrez comment vous vous sentez. Une fois que vous êtes fixées, et que vous voulez vraiment investir, il faut prendre en compte les paroles du Rav Ron Chaya, (que D. le bénisse), qui a dit qu’il existe trois styles de perruque:

- la moche.

- la correcte

- l’allumeuse (surtout aux États-Unis!).

À vous de déterminer la catégorie à laquelle vous voulez appartenir. Une fois que vous avez une vraie perruque: VOUS LA COIFFEZ, chez vous ou chez le coiffeur, mais on l’entretient et j’insiste là-dessus. Si un jour c’est la misère, vous me plaquez un bonnet, et hop, effet garanti! (hyper stylé, et en plus camouflage de l’épouvantail/perruque !)

Les foulards: Si, vous décidez de porter un foulard, un béret ou un chapeau, c’est top, mais alors va falloir me mettre ce visage en valeur. Un maquillage parfait est très important!! Oui, madame même pour acheter le pain !!! Alors, vous m’oubliez le trio non gagnant: lunettes+foulard+boucles d’oreilles, car on ne vous verra même plus!

2) La chemise en jean. Vous pourrez la mettre à toutes les sauces, (mais évitez de vous tâcher aussi, c’est pas classe!) surtout avec le cuir, je like à fond!

3) Des gilets ou des vestes en fourrure sans manches avec un top noir en dessous donnent tout de suite du pep’s à la tenue!

4) Des jupons blancs à broderie anglaise, sous une jupe trop courte c'est juste So Fancy!

Ma boutique: Free People, dans les boutiques vintage, on trouve des merveilles!

5) Jouez avec les accessoires: un joli collier, bracelet, une écharpe en fourrure, une belle ceinture, ça détourne le regard et cela déjoue l'étiquette de religieuse que les gens veulent coller!

6) Le must pour compléter un look parfait, c'est la veste en cuir. N’ayez pas peur d'investir dans un perfecto en cuir d’agneau ou autre, vous allez l’amortir, je vous le garantis! Cela donne du tonus à n'importe quelle tenue!!

7) Quand on décide de porter des jupes, il faut sortir les talons le plus possible.

Je sais qu’avec les vies de dingue que nous avons, c’est très dur d'être perchée sur 5,6,7,8 cm, alors on alterne entre baskets et talons, quitte à en avoir toujours une paire dans la voiture ou dans le sac! Les jupes et les baskets se marient très bien aussi, pour le moment aucun divorce n’a été déclaré ( grâce à D, pourvu que cela dure).

8) OUBLIEZ les superpositions, qui ne sont nullement super. Soit on achète un truc pas trop galère à tsnioutiser, soit rien. Les robes tube, en dessous d’une robe courte, je suis désolée, non, vraiment, je m'excuse à l'avance pour ces mots que vous allez lire: mais c'est affreux. Non seulement cela grossit, mais en plus on transpire comme un boeuf. Au feu, la robe-tube! À la limite, j'écris bien à la limite, la jupe tube! Et le t-shirt avec manches longues, sous un t-shirt sans manches, il faut voir, de temps en temps ça peut être matché.

9) Osez les couleurs! Faites moi péter le rose, le jaune, le bleu, tout sauf le rouge, ce n’est pas toléré, c’est genre la couleur du diable!

10) Comme on l’a dit plus haut: Le total look noir, on oublie, c’est trop triste! Il faut que vous viviez à travers vos vêtements!!

11) - Si vous êtes grande, à vous, les robes longues bobo chic trop stylées, les chapeaux en feutre, les bottes camarguaises ou les bottines en daim avec un sac à frange, c'est trop beau!

- Si vous êtes moyenne, les jupes mi-mollet, c'est ok, rehaussées d’un joli collant, d’une belle paire de shoes, c'est top!

- Si vous êtes petite (comme moi! Le premier qui me dit « ce qui est petit est mignon », je lui pète les jambes, parce que, quand faut raccourcir tout de 30 cm, CE N'EST PAS MIGNON), on met des jupes qui couvrent les genoux, mais à éviter absolument le côté Esmeralda où l'on va vous confondre avec une toile de jute.

Astuce: On peut s’habiller chez les enfants taille 14 ans, cela fait des économies en couturière, croyez-moi!

12) La plage: perso, cela a été, une étape très, très dure pour moi. Dans la vie de tous les jours, on peut jouer avec les looks, mais à la plage, les gens ne sont pas là pour jouer. Ils sont là pour bronzer, et nous, couvertes avec notre maillot tsniout, notre foulard bah..... on ne peut pas vraiment bronzer !!

Alors on essaye de ne pas regarder les femmes en bikini qui nous entourent, et on se dit que l'on est contente d’avoir oublié la salle de sport depuis le 1er janvier. Je vous conseille des maillots de bain tsniout de couleur.

Vous pouvez tenter la longue tunique, avec chapeau de paille, lunettes Chanel sur le nez, mais c’est dommage pour vos enfants de ne pas profiter de maman dans l’eau ou avec votre mari de faire quelques brasses ensemble! Après, chacun fait comme il peut!!

13) SOURIEZ, JE VOUS EN SUPPLIE, SOURIEZ. Oui, mais ça Junes, ça n'a rien

à voir avec la tsniout! Si cela a tout à voir, justement! Il faut que vous donniez envie pour vous-même et pour les autres.

Un jour, ma sœur Rebecca rencontre une copine dans le métro qui fait une tête de trois pieds. Donc, ma sœur gentiment, demande:

- Qu’est-ce que t’as? C’est quoi cet air misérable ???

- C’est le Omer, je ne peux pas m’acheter de fringues, j’en ai marre. Cela dure 40 jours, c’est trop long.

Ma sœur lui répond:

- Eh copine, si c'est pour faire cette tête-là, ce n'est pas la peine. Tu ne donnes pas envie, sérieux va chez Zara, ce n'est pas grave...

Depuis, cette histoire.....me hante, je me suis dis que si un jour je reporte une jupe, ou que je fais chabbat ou que je ne mets plus de maillot deux pièces à la plage, je le fais, mais avec mon cœur rempli de joie! FUN, POSITIVE ET CLASSE, c’est ça aussi la tsniout!!!!!!

Sur Instagram, il y a des femmes incroyablement stylées et tsniout:

Fabologist : elle a des looks fabuleux, à budget pas trop élevé, ce qui n'est pas négligeable! Elle vit à New York et poste des photos de looks tout droit sortis de Vogue et toujours tsniout! Elle a une perruque, je précise, tellement elle fait naturel!!

Alors mon amie qui m'a consacré du temps en me lisant, ma très chère copine, (allez hop, je te tutoie) je suis très fière de toi, déjà que tu n’aies pas fui quand tu as lu le mot tsniout. Tu m'as honorée en me lisant jusqu’au bout sans souffler (Je sais que tu n’as pas soupiré, je le sens!). Toi, fille d'Israël, tu es merveilleuse, tu es un diamant que l’on couvre comme notre Thora que l’on habille, car ce qui est dedans est sacré!

Je te souhaite beaucoup de courage pour combattre ton yetser ara qui va te mettre sous les yeux des filles sublimes en pantalon, des filles trop fashion sur le catwalk, des femmes qui ont l’air de sortir tout droit d’un magazine avec leurs cropped tops, mais dis toi une chose, quand tu voudras flancher, que Toi, fille d'Israël, tu évolues dans le même monde que ces femmes, mais que tu vis avec un mode d’emploi qui s’appelle la thora, ce qui fait toute la différence. Hashem t’aime et sait lire dans le cœur des gens, et combien ooooh combien tu seras récompensée pour t’être présentée devant ton roi dans la tenue qu’il t’a préparée!

Avec tout mon amour et mon courage.

PS: Je vous ai mis à disposition une galerie de photos avec des inspirations de mes propres looks, et des autres.

PS 2: J’ai volontairement omis de noter le côté miracle qui va se produire, style, si tu te couvres la tête et tu t’habilles tsniout, D. va t’envoyer des miracles et compagnie...Le fait que tu respires et que tu te soucies de ton apparence est déjà un miracle d’Hashem en soi....Ce n’est que mon avis avec ma modeste Emouna. Est-ce que ma vie a changé, depuis que je suis dans le good side de la force? Oui, mais pas dans le sens que l’on croit et à toi de le découvrir (et surtout de m’écrire, je veux tout savoir:

junesdaviscohen@gmail.com)

À très bientôt!!!!!!

Comment être fashion et tsniout sans ressembler à un sac de pommes de terre ???
Comment être fashion et tsniout sans ressembler à un sac de pommes de terre ???
Comment être fashion et tsniout sans ressembler à un sac de pommes de terre ???
Comment être fashion et tsniout sans ressembler à un sac de pommes de terre ???

Partager cet article

Repost 0

Friday night with Horowitz family!!!

Publié le par Junes Davis-Cohen

Depuis à peu près deux ans, je croise à l’école de mes enfants, la maman d’une petite fille de la classe de mon fils: Sierra. Cette wonderwoman des temps modernes, comme j’adore les appeler (un boulot au top, une taille 0, des enfants toujours beaux et polis, une coiffure impec' même par temps de pluie...), me propose de venir passer le dîner du vendredi soir chez elle, la semaine en 8:

- OK, je vérifie avec le maître de mes émotions et te donne ma réponse en vitesse.

De texto négo en texto négo, mon mari dit: Yes, we can!

Donc, arrive le vendredi où j’avais donné rendez-vous à mon homme directement chez la famille Horowitz pour le dîner.

Dès que nous sommes arrivés à l’étage, je me suis tout de suite dit que j'allais passer une sacrée soirée:

J’ai vu vingt paires de chaussures alignées devant l’entrée (même des louboutins, des vraies, avec la semelle rouge et tout, j’ai palpé, taille 37 ! Dommage, pas ma taille, je les aurais bien piquées!). Je tape à la porte, et découvre quinze personnes en chaussettes et pieds nus. Ah mince, moi qui voulais garder mes talons !

Allez, fais pas d'histoires Davis, retire moi tes souliers, que tu viens juste d’enfiler dans le lobby, ni vu ni connu. Tu dois jouer le jeu ! Tout en les retirant à contrecœur, je jetais un rapide coup d'œil à ma pédicure, pour faire le constat. Oy misère, et quel constat ma Junes ? Oh, c'est bon, voix off, c'est vrai quoi, combien sommes-nous à faire genre tu as des chaussures de ouf fermées et qu'en fait en dessous bah... bref, vaux mieux pas s'étaler sur le sujet!!

Je passerai toute la soirée à mettre un pied sur l’autre pour cacher mon scandale plantaire ! Je ne vous parle même pas des quinze centimètres perdus d’un coup, alors je me suis dis qu’il fallait que je trouve un autre moyen pour me faire passer pour une grande dame aux pieds nus !

Passée cette réflexion mentale, je me suis retrouvée devant une table magnifique remplie de différentes salades vertes avec des associations que je ne connaissais pas: poire, pomme, miel et laitue. Avocat, miel, graines de pumpkin, saumon à l’orange, miel, etc...

Quelques minutes plus tard, mon mari m’a rejoint, et a tenté à son tour de faire de la résistance de chaussures, mais le mari de ma copine, Steve, lui a expliqué que c'était pour laisser les microbes dehors. Ah d’accord! Cela me rappelait vaguement un épisode de bip-bip in the city où Sarah Jessica par cœur s’était fait voler ses chaussures haute couture pendant le même style de soirée. Alors moi, je jetterai un œil anxieux toute la soirée vers mes chaussures avec la peur au ventre qu’on me les pique !

C’était des belles chaussures ??? Bah oui quand même! En jean, ultra stylées, un peu déchirées sur le côté. En jeans ultra stylées, un peu déchirées, pour un dîner? Non, mais finalement, c’est mieux de te les avoir fait retirer, je pense !!

Dès que nous nous sommes tous installés, nous avons écouté religieusement (c’est le cas de le dire !) la prière sur le vin. Et pendant le traditionnel lavage des mains, j'ai eu droit à toutes les phrases en français que mes co-invités connaissaient:

« J'adore Paris!!! Comment allez vu? La Tour Eiffel!!!! Comment tu t'apule???? »

On se rassoit, on motsi, et croque le bon pain trempé dans le miel (j’en ai conclu que notre hôtesse adorait le miel !), mais au bout de trois minutes de conversation avec ma voisine, le mari, Steve prend son verre et commence à jouer le maître de cérémonie. Il tapote avec le couteau sur son verre, clic clic, pour attirer l’attention de tout le monde comme dans un mariage. Il nous propose de nous présenter chacun à son tour. La règle était soit: de dire quelque chose d’embarrassant sur sa vie, soit de raconter un mot sur la Drasha de la semaine (Banco! Ce serait l’option 2 pour moi!)

Ah bon? J'aurais cru que tu allais raconter une petite vdm, toi qui en as tant ! Même pas en rêve, les gars, je leur balance un truc. Je ne les connais que depuis dix minutes tout de même! Oh ça va, on te connaît Junes Davis, ne nous fais pas croire que les dix minutes de connaissance qui te séparent de ces gens vont t’arrêter pour raconter ta vie, allez, sois un peu honnête ! Vois-tu, ma chère, il me reste un vieux fond de dignité face aux américains, que je compte bien conserver au maximum. Eh bien, cela ne va pas durer!

Bref, tout le monde commence à se présenter. Chacun choisit de raconter soit un bout de sa vie, soit un bout de connaissance judaïque, tout le monde plaisante, on se passe les plats et arrive au tour des parents de Steve, qui sont à table, de nous raconter une anecdote croustillante:

La maman, 70 ans (super classe), nous raconte qu’elle était serveuse dans un bar, en 1948, et qu’elle a eu un crush (le béguin quoi!) pour un jewish playboy. Elle l’a préféré à un banquier d’une famille très riche qui lui courait après depuis des mois. Son cœur a penché pour ce débutant en médecine qui venait d’une famille sans le sou. Depuis, ce même débutant en médecine était devenu un grand cardiologue mondialement connu qui se trouvait juste à côté d’elle. Le playboy était en fait son mari, cela faisait cinquante ans qu’ils étaient mariés. À la fin de son récit, avec des yeux pleins d’amour, elle lui a planté un gros bisou en lui disant combien elle l’aimait. J’en avais les larmes aux yeux. (Non mais toi, tu pleures pour tout aussi!)

Arrive le tour de la sœur de Sierra qui nous a raconté un moment douloureux de sa vie: son divorce. Personne ne parle, personne ne mange. Nous sommes obsédés par son récit qu’elle raconte avec beaucoup d’émotion. Arrive le tour du géant aussi à côté d’elle (sérieux, il devait faire au moins deux mètres au minimum! Mais n’importe quoi, c’est toi qui crois cela avec ton 1m50 sans talons, t'avais l’impression ce soir-là que tout le monde était immense!). Lui aussi nous a parlé de son divorce, pareil avec beaucoup de passion... mais au bout de quelques minutes et par des déductions d’une longue carrière de gossip communautaire que même Albert Einstein n’aurait pas pu comprendre, ce sont en fait des ex-époux (??????) qui racontaient chacun leur tour comment ils avaient vécu leur divorce (?????).

Entre chocs et émotions, la soirée me faisait penser à un plateau de Julien Courbet ou de Mireille Dumas, version "bat les masques". S'ensuit un brouhaha d'explications entre les ex et nous qui sommes pris en otage dans ce dîner. Sierra tentera de faire revenir l’ordre mais Steve, en tant que futur Jimmy Kimmel, animateur télévision, remettra de l’ordre et nous passerons au dessert.

Le moment incroyable: c'est quand la fille de mes hôtes nous a expliqué qu'elle avait appelé Barack Obama himself pour lui dire ce qu'elle pensait de son gouvernement.

Rappelle nous Junes, quel âge a la petite Sholamite? Dix ans, voix off, dix ans. Où j'étais moi, à dix ans? Ah oui, en train de jouer à la marelle dans la cour de l'immeuble de chez mes parents avec mes sœurs. J’avais en face de moi, une jolie poupée qui nous expliquait l’importance en tant que citizen de donner de temps en temps son avis.

- Euh.....Okay!!!!

Au moment des desserts, je trouvais des mini-cookies (sans miel) délicieux en face de moi, que j'avalais comme on mangeait des pépites sur le banc au Maroc. Sans m'en rendre compte, j'avais englouti la moitié, jusqu'à ce que le papa demande à goûter aux merveilleux gâteaux que ses enfants avaient confectionnés exprès pour lui: Gloupsss ! Je m'enfuirai pour de faux aux toilettes pour faire diversion, tellement j’avais honte.

Arrive le birkat amazon.com 😉 les actions de grâce après le repas........euh pardon "le Bench" comme disent les gens d’ici. J'avais l'impression de me retrouver en colo du Tikvatenou où nous chantions tous ensemble, coudes contre coudes!!

Nous sommes passés tous au salon où je voyais tendrement mes enfants jouer avec les autres enfants. Fifille 1 était tombée amoureuse de la maison de poupée de Sholamite justement ! Il faudra être à quatre pour l’arracher de cette chambre, ma fille, pleine de ressources, s'accrochera aux parois en hurlant: « je veux la même, je veux la même! » Vous aussi, vous avez cette impression que vos enfants trouvent que chez les autres, c’est toujours mieux??? Apparemment, c’est normal ! Et si tu as les boules, c’est normal aussi !

Vers la fin de cette soirée inoubliable, Steve nous proposera de traverser le palier et de dire bonjour au rabbin de notre communauté, qui lui-même était en chaussettes, ainsi que tous ses invités (sérieux, je n'ai pas compté, mais il en avait au moins cinquante!) Avec beaucoup de WARM attitude, il nous a invités à sa table pour la semaine d’après. Nous passerons le reste de la soirée à faire des allers-retours entre l’appart de Sierra et celui du rabbin.

Ce fut une soirée épique, incroyablement enrichissante, que j'avais envie de vous faire partager puisque pendant ces quelques heures, j'avais l'impression de me trouver en Israël avec la sensation d'être chez moi (oui, mais tu ne l’étais pas!). J'étais tellement fière d'appartenir à un peuple si différent par ses coutumes, mais si proche par sa pratique ! Je souhaite un jour proche être assis avec vous tous autour de la même table pour chanter et vibrer au son des merveilleuses mélodies chabbatiques!

Je vous fais plein de bisous sur les joues et vous dis à mercredi pour un dossier particulier:

“Comment s’habiller tsniout sans ressembler à un sac de pommes de terre?”

PS: N'hésitez pas à me raconter à votre tour vos expériences, je vous lirai avec un grand bonheur et à défaut de piquer des louboutins, je vous piquerai vos idées. Parole de Junes

junesdaviscohen@gmail.com

Friday night with Horowitz family!!!
Friday night with Horowitz family!!!

Partager cet article

Repost 0

vdm poste

Publié le par Junes Davis-Cohen

Quand tu vas à la poste, chercher un colis et que tu as l'impression de perdre toutes tes facultés mentales face à la dame du guichet qui te demande après 48 minutes d'attente ( vivent les fêtes de fin d'année!!!) si tu as le papier E2!!!
Elle m'explique comme si j'avais laissé mes neurones à la maison qu'il faut aller le chercher au - 1, pour repartir au sous-sol car c'est un colis spécial!!!
Bah oui c'est évident voyons!!!!
Dites-moi que la poste c'est à l'international: Tu sais à l'heure que tu rentres, mais tu sais jamais quand tu vas pouvoir sortir de cet endroit!!!!!
Merci ma soeur, pour me faire mourir de rire même quand je veux gronder les gens 🤓🤓🤓🤓

Partager cet article

Repost 0

mes bons plans sorties

Publié le par Junes Davis-Cohen

Hello à tous,

Cette semaine, c’est au tour de mes bons plans sorties d’être à l’honneur.

Mais avant de commencer, il est impératif que je vous donne des indications météorologiques concernant vos prochaines vacances, qui peuvent influencer vos dates prévues.

De janvier à mars: Temps extrêmement froid, à prévoir : doudoune, gants, écharpe, bonnet, bottes de neiges antidérapantes. Il peut parfois faire dans les moins vingt degrés, où vous ne pourrez même pas marcher dans les rues tellement vous serez congelés. Vous l’aurez compris, si vous pouvez décaler votre voyage, ce serait le mieux.

À partir d’Avril, tu peux te découvrir d’un fil!

Les mois de juin/juillet/août peuvent être extrêmement chauds, jusqu’à 40 degrés.

Septembre/octobre et même novembre: c’est l’été indien, le best de l’année, ni trop chaud, ni trop froid.

Novembre/décembre: on se couvre bien et on peut explorer la ville!!!

Alors après ce petit récap’ météorologique, c’est parti pour les bons plans, mais juste avant, cinq lignes concernant le logement:

- La plupart des gens choisissent d’aller à l'hôtel. Très pratique, mais ça reste cher. Je connais seulement l’hôtel Beacon (75 & Broadway), qui est un hôtel correct en face de Fairway dans l’upper west side!

- Vous avez le site trip advisor qui est formidable, qui donne les avis, les prix et des notes.

- Après, vous avez chez l’habitant, vous pouvez échanger vos apparts avec des personnes dites dignes de confiance sur les sites proposés.

- Le système d’auberge de jeunesse est inconnu pour moi. En général, les celib’, louent des appart à plusieurs sur une courte ou longue durée.

Alors on y va:

1) CENTRAL PARK

Central park of course, avec ses kilomètres de pelouses extraordinaires, un grand jardin au cœur de la ville.

Vous avez différentes activités que le parc propose, comme le zoo de Central Park, des messieurs qui font des ballons pour les enfants, des spectacles..... un endroit insoutenable à Manhattan, vous trouverez aussi des joggers acharnés, des pistes cyclables, et des balades en calèche ( exactement les mêmes que dans bip bip in the city!!!)

En hiver, vous aurez à votre disposition la patinoire (Wollman rink) qui se dit ice Skating.

Entrée sur la 59ème rue et 5ème avenue ou 6ème avenue. Ouverte pour la saison, à partir du 24 Octobre.

Les Horaires:

• Du Lundi au Jeudi: 10h00 à 14h30

• Mercredi et Jeudi (nocturne) : 10h00 à 22h00

• Le vendredi et Samedi (mais c'est interdit d'en faire chabbat by the way!) : de 10h00 à 23h00.

• Dimanche : 10h00 a 21h00

Le prix:

Adulte: entre 11 et 18 dollars

Enfant: 6 dollars

Sur place vous avez aussi la location de patins !!!!!!!

2) Le 770, la synagogue du Rabbi: 770 Eastern Pkwy, Brooklyn, NY 11213

L’incontournable: Le 770 se trouve à Brooklyn (à 40-45 minutes de Manhattan). Même si vous n’êtes pas lubavitch, c’est un passage obligatoire, une petite prière ça mange pas de pain et ça peut en rapporter!!!!

Toutes les 30 minutes, vous avez une navette qui va au Ohel, le tombeau du rabbi, où est aussi enterré son beau père. Vous trouverez aussi un mikvé pour les hommes. Il y a une partie réservée pour les Cohen, alors vous pouvez y aller les yeux fermés, tout y est prévu!!!!

N.B.: Ne soyez pas surpris si vous avez des personnes qui vous « prennent en charge » dès que vous passez la porte de la synagogue, pour vous expliquer l’héritage du Rabbi. Ils vous proposeront volontiers d’écrire une lettre si vous avez des questions. Ces personnes sont bénévoles et il est d’usage de donner un tip’s, tzedaka, entre 15 et 20 dollars à titre indicatif, mais c’est vraiment selon les moyens de chacun.

3) Le mémorial du 11 septembre

Le world trade center (Rassra!!! traduction: tristesse et angoisse!), je me suis même posée la question si on devait faire une prière, mais en fait, je ne pense pas. L’endroit est lourd, très lourd d'émotions.

Pour réserver votre billet: http://www.911memorial.org/visit

4) L’observatoire

Juste en face, sur le même trottoir que le Mémorial: L'observatoire à 350 degrés pour une vue incroyable de l'île. C’est vraiment extraordinaire.

Astuce: Ne vous faites pas avoir concernant la location d'ipad à 15 dollars par personne pour genre voir encore mieux la vue, c’est kiffe-kiffe et vous économiserez des sous.

5) Les Citi Bike de New York

La ville a mis à la disposition des habitants des milliers de vélo, comme les velib’. C’est simple, c’est sain, c’est bien, juste faites très attention à la route, les New Yorkais conduisent comme des tarés!!!

6) Le Federal Hall National Memorial

« D’inspiration grecque, le bâtiment servait initialement d’hôtel des douanes en 1842. On peut désormais le visiter pour jeter un œil aux vestiges de New York du temps ou la ville était la capitale des Etats-Unis, juste après l’indépendance.

Federal Hall National Memorial • Angle de Wall street et de Nassau street • New York, NY 10005 212 825 6888 http://Nps.gov/fehaZ »

Source: http://frenchdistrict.com/new-york/articles/itineraire-budget-economie-visites-financial-district-manhattan-nyc/

7) Le Museum of American Finance

« Non seulement vous pénétrez dans les entrailles du monde impitoyable de la finance (le monde des 1%…), mais en plus, la visite de ce musée n’est pas barbante et elle est gratuite tous les jours entre 10 et 11 heures du matin. Vous saurez tout, tout, tout sur la monnaie, de l’histoire de Wall Street jusqu’aux célèbres braqueurs de banques.

Museum of American Finance • 48 Wall street • New York, NY 10005 212 908 4110 http://Moaf.org »

Source:

http://frenchdistrict.com/new-york/articles/visite-gratuite-musee-federal-reserve-bank-banque-wall-street-manhattan/

8) Muséum américain d’histoire naturelle

C’est vraiment un musée incroyable qui pour certains étages, me fait penser au Louvre de Paris.

Des kilomètres d’animaux, empaillés ou pas, à voir absolument avec vos enfants, ils vont adorer!!!!

Central Park West & 79th, New York, NY, 10024.

9) Museum of Modern Art - The MoMA

11 W 53rd St, New York, NY 10019

Ouvert de 10h30 à 17h30.

À voir au moins une fois dans sa vie pour ses Van Gog, Monet and co, même si je ne suis hélas pas branchée Art, c’est quand même incroyablement beau!!!

Le Moma store vaut vraiment le détour pour ses gadgets made in New York, qui sont toujours très originaux!!!

Adresse: 44 W 53rd St, New York, NY 10019

10) La comédie musicale Le Roi Lion à New York City

C’est vraiment le truc à faire sur Broadway, si vous devez aller voir une comédie musicale c'est celle-là!!

En plein milieu de times square, vous allez voir écrit TKTS. C’est un guichet où vous faites la queue la journée, pour prendre votre billet pour le soir même à moitié prix pour toutes les comédies musicales et pièces de théâtre.

https://www.tdf.org/nyc/8/Locations--Hours--TKTS-Discount-Broadway-Ticket-Booths

Mais si vous avez envie de voir une comédie musicale qui vous tient à cœur, mieux vaut réserver à l’avance.

https://www.ceetiz.com/new-york/the-lion-king-broadway

• Validité : du mardi au dimanche

• Durée : 2h30

• Spectacle avec entracte

19h le mardi et mercredi, 20h le jeudi, vendredi et samedi, 15h le dimanche.

Minskoff Theatre

11) Les tours en hélicoptère de New York

Messieurs, pour impressionner Mesdames, c’est le bon plan. Vous allez vous prendre pour Tom Cruse dans Top Gun, n’oubliez pas vos lunettes de pilote de beau gosse. Une visite guidée de New York en hélicoptère, avec vue imprenable sur Manhattan : l’Empire State Building, le Chrysler Building, l’Hudson River, le Port de New York…

Du lundi au vendredi de 9h à 18h, le samedi de 9h à 17h30 et le dimanche de 9h à 16h30.

resa : OpenLoop.net

12) Le Mandarin Oriental Hotel

Alors ça, c’est vraiment l’un de mes endroits préférés sur Manhattan. Je vous conseille d’y aller de nuit.

Le bar se trouve au 34ème étage, avec une vue exceptionnelle. Rien n’est cacher, mais un petit verre, on ne dit pas non. Enjoy l’endroit!!!!

80 Columbus Circle @60th street

13) Times Square

Je l’avais noté dans mes bons plans shopping, mais il y a aussi tout le coté « lumineux », épic, de cette place mondialement connue pour ses écrans démesurés!!!! À voir absolument!!!

14) Rockefeller center

45 Rockefeller Plaza, New York, NY 10111 de 7h à minuit!

En hiver, vous trouverez sur la place une patinoire, avec location de patins. Oui, je sais, ils sont forts ces américains, ils pensent à tout!!!!! À faire sans hésiter!!!

Pour vos enfants:

- Children museum

212 W 83rd St, New York, NY 10024

de 10h à 17h.

Un espace de jeux sur quatre niveaux. Du pur bonheur pour vos enfants!!!! En revanche, je vous déconseille fortement d’y aller le dimanche, beaucoup trop de monde.

Et si vous allez vers Brooklyn:

- Jewish Children Museum

792 Eastern Pkwy, Brooklyn, NY 11213

de 10h à 16h.

Sur le même trottoir que le 770, exceptionnel!!!! Pour les grands et les petits. Il y a même un mini supermarché, où vos enfants pourront faire semblant de faire leurs courses avec un caddie adapté à leur taille, juste adorable!!!!

Voila quelques idées, la liste n’est pas exhaustive, donc n’hésitez à m’écrire sur mon mail pour que je complète avec vos précieuses idées:

junesdaviscohen@gmail.com

HAVE FUN!!!!

mes bons plans sorties

Partager cet article

Repost 0

Les 10 conseils pour entretenir son couple!!!

Publié le par Junes Davis-Cohen

Comme promis, après ma trilogie, ou plutôt ma quadrilogie, il fallait que je réponde à une question brûlante que beaucoup de lèvres se posent:

- Est ce que Rivka/Stéphanie existe???

- Une journaliste ne dévoile jamais ses sources.

Junes, tu n’es pas journaliste, chroniqueuse à la limite, mais pas journaliste !!!

Bon, c’est pareil. La seule chose qu'il fallait que j’écrive, pour rebondir sur le sujet, ce sont les conseils pour entretenir son couple:

D’ou tu sors ces conseils??? Un rav??? Un conseiller conjugal???

Un peu de chez tout le monde, et surtout de ma grand-mère zal".

Sans plus tarder, les voici:

1) Le sourire de Mona Lisa :

Quand ton homme/ta femme rentre du boulot, tu fais ce sourire en peu figé, mais tu souries coûte que coûte, même si tu as passé une journée pourrie.

Mais pourquoi Mona Lisa?? Je me suis toujours demandé à quoi cette gueuse pensait toutes ces heures quand son Léonard la peignait. Elle devait sourire pour de faux, même si elle voulait l’insulter en Italien. Tu fais exactement la même chose avec ton conjoint, et c’est cinquante pour cent d’embrouilles supprimées, allez hop!

2) Le master chef:

Deux fois par semaine, tu fais un medley des deux émissions sympathiques que l’on connait tous, le master chef, c’est toi, que tu combines avec un dîner presque parfait! Mais seulement deux fois hors chabbat, faut pas déconner non plus, c’est pas un restaurant la maison!!!

3) Une soirée aux chandelles:

J’écris bien aux chandelles et non pas faire voir des chandelles. Une mauvaise lecture peut donner une soirée catastrophique, après je vois d’ici ce que vous allez m’écrire:

Bonjour Junes,

J’ai essayé d’appliquer le numéro 3 avec mon mari en essayant de lui faire voir des chandelles. En retour, je n’ai reçu qu’une tannée ! J’ai effectivement vu des chandelles (mais pas les bonnes !), je n’ai pas du tout comprendre!!!!

Précision: Une soirée romantique par semaine c'est vraiment THE truc qui entretient le couple. Même marcher tous les deux une demi-heure dans la rue, ça fait du bien!

Et si on n’a pas d'argent pour la baby, et que ta mère ne veut pas te les garder, à toi d’être inventive ma fille!!! Tu endors les enfants, tu compose un pique-nique dans le salon, un pique-nique sur le lit, un pique-nique...ça va, ça va, on a compris l’idée du pique-nique. Plus sérieusement, au moins une fois toutes les deux semaines, c’est vraiment important ces petits moments, ça fait partie du budget de la famille.

4) Solidaire:

Solidaire de quoi???? Mais de tout, pardi!!! Des enfants, du boulot, de sa famille, de ses petits bobos:

- Chérie, j’ai un ongle incarné, j’ai trop mal, je souffre, aide-moi, please!!!!

Toi, tu es enceinte de 8 mois et demi, tu viens de passer l’aspi, tu souffles/souffres en silence et tu lui dis:

- Comme je te comprends, je t’apporte la trousse à pharmacie, pauvre petit chou, ça va aller.

Prière de ne pas lui envoyer la trousse à pharmacie dans la gueule, sinon on repart sur le 3).

5) Le compliment mutuel :

À en abuser et sur-abuser, quitte à se faire passer pour un(e) grand(e) mytho (je l’ai mis au masculin et au féminin, cela s’applique à tout le monde): Tu lui dis qu’il est fort!!! Qu’elle est belle!!! Qu’elle cuisine bien, qu’il est intelligent, que personne, je dis bien personne ne lui arrive à la cheville tellement son cerveau et ses biceps sont développés.

Prière de ne pas rire merci.

Le compliment mutuel est vivement conseillé pour un couple heureux et épanoui car honnêtement, qui à part son conjoint, nous regarde avec les yeux de l’amour? Nos mères peut-être? Mais hélas, ta mère ne dort plus avec toi....

6) La dispute détournée:

Alors là, mesdames, va falloir coopérer, mais avant, vous me buvez 50 cl de patience, rajoutez un zeste de chanson mentale (c’est une chanson que l’on se passe dans la tête pour ne pas étrangler la personne qui se trouve en face de nous, en général je me mets: it’s raining men halleluia, et ça marche même si aucun homme ne tombe du ciel!!! C’est pour la métaphore!!!)

Donc, lors d'une dispute vous lui dites TOUJOURS: " Tu as raison mais........, oui, je comprends mais....., ou encore, je suis tout à fait d'accord avec toi mais ....., bref vous avez compris l’idée générale. L’homme se sentira en confiance et paf, vous contrecarrez avec le mais pour mieux l’achever. Méthode qui a fait ses preuves!!!

7) Le remerciement:

- Tu me passes le sel, S’IL TE PLAIT?

- oui, bien sûr, avec plaisir.

- MERCI!!!!!!!!

L’époux ou l’épouse n’est pas votre esclave!!! Ce concept de servir l’autre sans être payé et sans broncher a été aboli il y a quelques décennies. Rien n’est acquis, surtout pas la politesse, oui, monsieur qui me lit!!!

8) LE ramassage de chaussettes

Je suis obligée d’aborder le sujet le moins glamour de la planète que TOUTES les femmes connaissent : les chaussettes éparpillées dans toute la maison

Ce que nous ne savions pas et que PERSONNE ne nous dit (comme l’accouchement!!!!!!!!!), c’est que nos hommes ont l'âme du petit poucet. Ils aiment laisser leurs traces derrière eux, une marque sur cette terre, je vous l’accorde, pas de la façon la plus noble, mais arriver à ce niveau d’intimité, c’est que nous sommes vraiment importantes à leurs yeux. Toute cette confiance mise en nous par ce ramassage quotidien devrait nous toucher et nous rendre fière Mesdames!!!!!

- Euh non pas du tout, Madame Davis, vous avez beau essayer tous les pseudos-arguments, ça m’énervera toujours!!

Au moins j’aurai essayé!

9) Nous ne sommes que partiellement des amis!!!

- Alors, amis pour l’éducation de nos enfants.

- Amis pour critiquer (et encore, c’est interdit pour nous les juifs, en langage codé c’est du lachone ara, pur jus. Je sais, vous aussi vous êtes dégoûtés. J’ai demandé à mon rav si en tant que couple, nous avons le droit de parler entre nous et il m’a répondu: " Vous avez perdu la tête, critiquer avec son mari les gens qui nous entourent, ça coûte cher en averoth, alors économisez-moi ces paroles!!!!!!!)

- Amis pour les courses.

- Amis de dispute.

Mais pas amis pour:

- Raconter l’embrouille entre Ilana et Sophie.

- Raconter nos problèmes chez la pédicure, boulanger, caissière etc....

- Blablater sur l’embrouille avec ta sœur, ta mère, ta cousine.....

- Tes propres problèmes au boulot!!! À part si c’est drôle, juste les trucs fun!!!

Désolée, mais l’homme s’en fout. Oui, c'est dégueulasse, mais ça vous fera gagner du temps et surtout moins de déceptions!!!

Et le dixième, mon préféré de chez préféré : répétez-lui que vous l’aimez, tous les jours, même après 2 ans, 5 ans, 10 ans, 20 ans, 30 ans de mariage.....Juste dites-lui dans toutes les langues et le plus de fois qu’il le faut, et surtout prouvez-le lui. Faites-lui plaisir, si par exemple il aime une sorte de gâteau achetez les lui, où s’il aime que la maison soit rangée, arrangez-vous pas pour que ce soit nickel (ça sert à rien le nickel ça se resalit direct!!!), mais faites juste des efforts et vous aurez tout en triple fois comme un boomerang!!!

Je suis désolée madame Davis, mais je n’y crois pas…

Alors essaye au moins d’y croire pour toi-même, chaque jour est un jour de plus, pour te dépasser pour ton couple, pour tes enfants et pour D. qui nous donné la santé, les idées, la patience de se réaliser et réaliser ta famille parce que crois moi, il y a une bonne queue de célibataires qui attendent avec impatience que leur mazal arrive. D’ailleurs, cela m’a donné l’idée de vous écrire sur ce phénomène de société qui touche beaucoup de nos filles et amis:

"La célibataire géniale qui ne trouve pas de célibataire génial! Comment c’est possible ??? À débattre sur papier."

Je vous embrasse très fort et comme nous formons aussi un couple de folie, vous, mes lecteurs, et moi, je n’aurai que trois petits mots à vous écrire:

JE VOUS AIME.

Partager cet article

Repost 0

Merry Hanoucka 🎉🎉🎉🎉🎉🎉🎉

Publié le par Junes Davis-Cohen

Partager cet article

Repost 0

Hannoucka vs Chrixsmas!

Publié le par Junes Davis-Cohen

Alors là, cher lecteur je m’attaque à un gros dossier!!!

Comment nos bougies de Hannoucka vont-elles rivaliser avec le gros monsieur en rouge qui a l’air d'avoir pris bien plus qu’un verre d’alcool? Je ne vous parle même pas du sapin avec ses boules qui scintillent!!

Non, mais franchement, c’est moi qui ai les boules!!

Bah qu’est-ce que tu as?? C’est quoi cette rébellion qui sert à rien?? En plus, qui t’a demandé de comparer?? C’est pas un concours!!!! Chacun fait son truc de son côté, et basta.

Je m’explique. Dimanche dernier, j’étais avec mes enfants devant le building d’un grand magasin. En passant devant les vitrines, fifille 1 s’est mise à crier en pointant son mini-doigt vers le monsieur en rouge: NOEEEEEEL!!!!

Premier réflexe: me jeter sous un taxi jaune. (Un peu excessive la réaction, non?????)

Avec tout ce que nous finançons, son père et moi, pour son éducation juive, c’est dégoûtant!!!!!

Mais comment elle connait ce mot ? C’est pas possible!!!!!

Non mais Junes, c’est toi qui es impossible, la question c’est: comment elle n’a pas appris ce mot plus tôt, oui?? Avec la télé, internet, les marchands de sapin dans les rues New Yorkaises, les catalogues de jouets, c’est mort. Elle est obligée de s’y intéresser ta poupée, c’est une évidence!

Pour enfoncer le clou, mon fils avec kippa sur la tête me dira bien fort, en anglais s’il vous plaît, au cas où le rabbin qui traverse sur le trottoir d’en face n’aurait pas entendu:

« I LIKE CHRISTMAS SO MUCH!!!! »

Le roi du Maroc qui me sert de mari, et qui va bientôt avoir son doctorat en éducation rajoutera:

- Moi, j’adore cette ambiance!!!! Mais pourquoi Mimine tu te diriges vers la route?? Fais pas cette tête. Avoue que tu aimes aussi ce côté festif, qui marque le début de l’hiver! Les chocolats chauds, les marchands ambulants Pakistanais qui vendent des marrons, les arbres décorés....

(Les vendeurs pakistanais sont internationaux! Avec ma sœur, nous avons fait une enquête très poussée sur le sujet. D’ailleurs, tendrement, elle les surnomme les : "Pakpaks". Après de grandes déductions, nous sommes arrivées à la conclusion que ce sont les numéro 1 sur le marché des maïs en épis et des marrons grillés, assez pourris! Y a pas de doute!!)

Donc, après ces aveux familiaux, j’ai décidé de prendre les choses en main. Je vais organiser une méga fête de hannoucka. Mais genre la big party. Comme ça, je vais botter le derrière à ce Christmas, dans l’espoir infini que fifille 1 criera next time: hannoucka!!!! Quand elle verra une hannouckia.

Tu sais que tu n’as pas besoin de faire une fête pour faire comprendre à tes enfants l’importance de notre fête des lumières. Il y a un truc qui s’appelle l’éducation, tu connais? Ça sert à recadrer ces mouflets dans la direction que les parents veulent qu’ils prennent, tu me suis??? Parfois tu peux l’utiliser pour ton mari, mais faut pas en abuser, parce que tu n’es certainement pas sa mère.

Mais avant d’organiser cette fête dans ma tête, mon fils (encore lui) me dira pour que je m’enfonce dans une bouche d’égout:

- Noël c'est vachement plus cool que Hannoucka!!!!

- Pas du tout!!

- Explique-moi, maman, ce qui est mieux à Hannoucka????

Holalala, le challenge, je sais pas comment tu vas te sortir de là Davis, mais bon courage!!!

- Alors déjà, nous on a huit jours et eux une soirée!!!

Hannoucka : one point!

- Oui, bof, et après?

- Nous sommes plus écolo!!!!

- Maman, c’est quoi écolo???

- C’est quand on préserve la nature!!! Non, mais c’est vrai quoi, vu le nombre de sapins coupés, ça en fait du gâchis pour deux semaines de kiffe! Nous, au contraire, nous faisons bosser les abeilles pour fabriquer de la cire pour les bougies, sans compter les éleveurs d’huile d'olive qui cartonnent pendant cette période!!!!! Franchement, niveau écolo on les éclate!

Hannoucka : two points.

- Les noelliens bouffent un soir, alors que nous, ce sont des beignets dans la bouche tous les soirs pendant huit nuits, qui se transforment en beignets d’amour autour des hanches. Niveau gloutonnerie on les déchire! Sans compter chabbat au milieu!!!!!!!!

Ah ça, niveau bouffe, y a aucune religion qui rivalise, on peut pas nous enlever ça.......C'est un fait!!!!

Hannoucka three points.

- On fait quand même marcher l'économie puisque l’on achète des cadeaux, un petit tous les soirs, ou un gros pour la fête.

Hannoucka four points.

(Je précise qu’à la base, c’est à Pourim que l’on donne des cadeaux aux enfants, mais c'est devenu coutumier d’acheter des présents en Europe pour ne pas qu’au retour de vacances, les enfants juifs se sentent laissés pour compte et différents des autres enfants. Notre assimilation est bien plus ancrée qu’on ne le pense....)

- Notre histoire est vachement plus sympa, avec le miracle de la fiole trouvée, les bagarres entre les maccabis peu nombreux face aux méchants qui ont détruit notre temple (c’est quand même très triste cette histoire, avec massada et tout......chuuuuut casse pas le boulot!!!!) et le fait que l’espoir anime notre peuple!

- On économise beaucoup en électricité!!!!!

Et surtout.... mais avec toutes mes explications, j’ai réalisé que notre fils était en train de manger des marrons, mon mari buvait un chocolat chaud, pendant que fifille 1 et fifille 2 s’étaient endormis dans la poussette. (Tiens, tiens... un miracle de hannoucka!!!!)

Mes chers amis: Je ne sais pas si j’ai réussi à vous convaincre et à convaincre mon fils de quoi que se soit, même si là n’était pas mon but. J’aimerais juste, cher lecteur, que chaque fois que tu allumeras une bougie de hannoucka, tes yeux s'illuminent des miracles que D. nous donne au quotidien.

Quel miracle???? Désolée doudou, mais moi j’en vois pas des miracles avec l'actualité ambiante, il en faudrait un et vite!!! Marine Le Pen 31 pour cent de voix, tu te rends compte?????

Bah déjà, le fait que toi, voix off, tu existes, que je te fasse vivre à travers mes écrits chaque semaine depuis un an, est un miracle en soi.

- Pas faux!

Ton auteur, qui a un bac moins 3, qui à la base était juste la fille de..., qui est devenue la femme de...., et depuis peu juste toi:

JUNES DAVIS

Ceci est un infime miracle d’Hashem que chacun de nous a en soi. À nous de les sublimer comme une hannouckia, non pas seulement huit jours, mais tout au long de l’année. Que tous vos rêves se réalisent.

HAG SAMEAH LEKOULAM!!!! À lundi!!!!!

Ps: Au final, j’ai quand même organisé la party où les Davis ont coutume d’inviter la terre entière, parce que nous, on est classe/ pigeons!!!

Je verrai mon fils discuter avec une, avec une...... Oh mon D. ...... c’est trop dur mais je vais l'écrire quand même en guise de pré-thérapie..... une fille !!!!!!!!!!!

Bien plus tard, nous retrouverons fifille 1 et 2 sous la table couvertes de cupcakes verts. Il nous faudra une bonne demi-heure pour leur expliquer que la fête est finie et que oui, on pourra recommencer demain (mytho!) Mais surtout, la plus belle des récompenses, c’est que le soir avant de se coucher mes enfants me diront:

Maman, on adore hannoucka, c’est vraiment une fête géniale !!

YES!!!!!

MERRY HANNOUCKA

Hannoucka vs Chrixsmas!

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>