Pearl, Livy et complications

Publié le par Junes Davis-Cohen

Ça y est, c’est le grand jour. Les petits fours sont au garde à vous à la wanegain/à l’ancienne sur la table. D’ailleurs, faut que je pense à poster la photo de mon buffet sur PNRSS, mais j’ai peur, parce que si je ne mets pas toutes les recettes, je vais me faire jeter. J’attends mes invités comme le messie. J’ai calculé que chaque invité doit prendre en moyenne minimum 4 kilos en sortant de chez moi, Livy incluse, dont je jalouse secrètement la taille S et ces dents! Melissa (ma cousine), m’appelle pour me dire qu’elle ne viendra qu’en fin de soirée. Elle n'a pas fini ses achats. Très bien, parfait, de toute façon je ne comptais pas sur elle.

Les invités arrivent, s’installent, font des ohhhh et des ahhhh. J’adore quand mes invites me font des compliments sur ma bouffe, je me sens complète. Non mais parfois faut vraiment que tu te fasses psychanalyser*, ma pauvre!

Bref, les mariés arrivent comme des stars, accueillis par des pauvres imitations de Youyous. Je n’aurai plus de voix le lendemain à force de m’être entrainée toute la journée. Tout le monde est là, il manque juste deux personnes: Pearl et Livy. Peut-être qu’ils se sont rencontrés dans l’ascenseur et qu’ils sont partis dîner et fin de l’histoire. Attends, on sonne à la porte.

C’est Pearl avec une bouteille de vin cacher, me précise t-il. So cute!

Il s'installe, et je remarque pour la première fois de ma vie, six femmes en simultané, dont la mariée, (tu t’es pas mariée, hier toi???) ouvrir leur bouche. J’ai même aperçu un peu de bave sur certaines levres. Un mari s’arrêtera de parler d’un coup sec pour aussi regarder Pearl (mais ça n’est pas mon problème). Ah, la porte resonne. Je demande à la femme de ménage d’y aller, mais elle a l’air aussi bloquée comme les autres, sauf qu’elle a mon plat de cigares à la main (hyper long à faire, mais super bon). Bon, j'ai compris, je vais aller ouvrir moi-même. Super, c'est Livy. Mon plan diabolique de les remettre ensemble peut commencer. On s’embrasse, je l’entraine dans le salon, elle y jette un coup d’œil. Oups, elle a l’air furax! Elle me prend par le bras (un peu trop fort à mon goût!) et me demande : c'est quoi ce plan? Pourquoi mon ex est dans ton salon? C'est pas moi, je te promets. Je n’ai rien à voir avec tout ça, c’est Micka qui l’a invité à la dernière minute. Ne m’en veux pas. (Dis donc Junes Davis, ça te dit quelque chose les 10 commandements sur de la pierre ? Avec un monsieur sur une montagne plein de coton au menton, avec une voix en fonds sonore: TU NE MENTIRAS POINT ? Je ne mens pas, j’arrange la vérité, nuance! Comment crois tu que je suis encore mariée???)

Livy se calme..... Elle prend place. Les hommes, dont le mien, (grrrrr....maudit sourire) la regardent avec un peu trop d’insistance, (les femmes aussi la regardent sauf une, la femme de l’autre qui a arrêté de parler quand Pearl est rentré, il est bizarre ce couple, dernière fois que je les invite!!!!)

Ça papote dans tous les coins de la table, les entrées sont enfin sur la table. La femme de ménage se fera omniprésente tout le long du repas pour mieux se rincer l’œil. Mais, je sens que c’est tendu, entre Pearl et Livy. Il la regarde, elle le snobe, mais elle lui jette quand même quelques coups d’œil, (je l’ai grillé, deux fois). Tiens, la porte sonne. Personne ne se lève? Ok, j’ai compris, c'est bobone qui s’y colle.

Oh boy!!!! C'est Melissa, qui revient plus tôt que prévu de ses courses, avec 200 sacs dans les mains et me dit :

- T'as vu j’ai fait des mèches, t’aimes?

- Je sais pas, j’ai juste 25 invités là.

- Et alors je vois pas le rapport? C’est joli ou pas?

- Oui, très belle!!!

- Je me change ou je suis bien? Jeans/pull loose/ ballerines.

- Oui, tu es très bien. Elle va vers la table, se sert un banatage (j’adore ces trucs, je peux en manger sans fin. Si j’ai bien compris, tu as fais tout ce que tu aimes mais c’est le Cheva Brahot de Barbara ou le tien? Regarde plutôt ta cousine qui est bloquée.)

Oououououh Melissa ça va? Mince, j’avais oublié son cœur d'artichaut. Non mais t’inquiète, elle est censée se marier le 12, elle doit être vaccinée. Je me fais du souci pour rien.

Elle se rue vers moi et m’entraine dans la cuisine.

- C'est qui ce mec? (Ah bah non, pas vaccinée et je crois que je vais me faire du souci finalement!!!!). Depuis quand tu connais des beaux gosses ?

- Depuis que je suis mariée, j’en côtoie un tous les jours.

- Non, non, pas ton mari, le type là, à côté.

- Reste concentrée, Melissa, va voir tes achats pour le mariage, ça va te rafraîchir la mémoire.

- Ah t'as raison je vais me changer.

- Mais non Melissa, reviens tu es très bien. Trop tard...

Je retourne à la table, je fais activer les plats, comme un chef d’orchestre (le rôti de veau à droite, le poulet à gauche, le couscous boulettes au milieu). J’entends « tu nous as tués Junes, ce soir!!!!! » Et une victoire de canard de mère juive qui nourrit ses petits et une!!!!! Et là, Melissa débarque. Mais genre le débarquement de Normandie avec toute l’artillerie lourde.

Elle a confondu ma salle à manger, avec la cérémonie de Miss Univers (pour qui elle se prend) avec la robe rouge, pailletée, méga courte devant, et la traine méga longue derrière. (Plus tard j’apprendrai que c’était sa robe de henné).

Elle n'accorde aucun regard à mes invites, fonce s'assoir en face de Pearl. Ma place!!!! (Mazette, j’avais pas vu le décolleté tellement j’étais focus sur le rouge à lèvres rouge sang, WAOU!!! J’ai envie de siffler, c’est grave docteur*?).

Elle lui dit:

- Salut, moi c'est Melissa, j’ai 28 ans, je viens à la seconde de décider d'habiter à New York chez ma cousine Junes.

En même temps, Micka et moi, nous crions: Ah bon ????????? Melissa ignore notre comment'.

Pearl: J'adore ta cousine. Elle a toujours des histoires marrantes à raconter (Merci petit).

Melissa: tu savais qu'elle écrit des histoires, sur un blog?

Moi dans ma tête: SHUT UP MELISSA, juste SHUT UP!!!!

Mais Livy, qui n’avait pas dit un mot depuis le début de ce petit manège, décide de prendre la parole et nous dit; vous savez que moi aussi, j’ai une histoire à vous raconter: une histoire amazing.

Pearl ignore Melissa, et dit à Livy, raconte nous ton histoire, tout ce qui te concerne m’intéresse et m’intéresseras toujours, Honey!

Je ne suis pas ta honey, toi! Alors je vous raconte mon incroyable rencontre avec mon nouveau boyfriend.

Pearl: Boyfriend?????

Chéri, viiiiiiiite prend le verre en cristal des mains de Pearl, viiiiiite, je sens qu’il le serre trop fort, à 70 dollars le verre, c'est dommage.....

Livy: C’était il y a un mois à peu près, je sortais du sport.......

À la semaine prochaine mes chéris, pour la suite, avec une des histoires les plus romantiques qu’il m’ai été donné d’entendre depuis longtemps!!!!!!! Gros gros bisous

* En tant que boulimique par procuration, il faut que j’appelle Myriam Ben. À ce propos, je vous ai déjà parlé d’elle, c’est l’une des personnes les plus importantes de ma vie (à part vous bien sûr!) elle est fantastique. Myriam vous dissèque votre cerveau et vos sentiments et les reconnecte ensemble. Dans une vie antérieure, c’était la concurrente de Freud, mais sans le divan et sans les parties gênantes!!!!!!! Elle a créé le groupe soyons zen,.....psycho et bien-être et elle fait des consults sur Jeru. Allez la voir de ma part, elle vous servira une analyse royale.

Commenter cet article

Abi 29/06/2015 19:51

Ravie de t'avoir rencontree hier!!
Effectivement cette chronique etait top mais ca s'arrete toujours trop tot!! Vivement la suite.

Gros bisou

Junes Davis-Cohen 29/06/2015 19:59

Merci copine moi aussi ravie de t avoir renconte a tres bientot