Junes et Micka

  • Junes Davis-Cohen

Well well well, donc nous sommes à la playroom avec ultra bright, sa nièce, mes filles et moi. De jouet en jouet je découvre que Miss dents blanches est de toute évidence une femme très douce, en plus d’être jolie. Te gêne pas surtout, dans la liste des qualités, mais prends tout, saleté! Mais, après avoir épuisé les sujets banals (j'en suis arrivée à lui demander si elle avait un chat !). Livy me confie que depuis qu’elle m’a vue dans le lobby avec mon mari une question la hante. Elle veut savoir comment j’ai rencontré mister Davis himself. (On peut peut-être rajouter psychopathe après douce et sympa, non?) attends je vais pas lui raconter ma vie, je la connais pas, mais je ne résiste jamais longtemps à raconter une histoire. C’est ainsi que je commence mon récit:

C’était il y a dix ans, par une nuit de mai. Je me rendais avec ma sœur à une fête d’anniversaire organisée par sa meilleure amie. Avant d'aller à la soirée, je demande à ma grande sœur si elle est sûre que cela ne va pas déranger sa copine que je m'incruste à cette soirée.

- Mais pas du tout, elle est super cool, en plus je lui ai acheté un cadeau de chez Morgan, un bustier blanc. Le bustier ressemble plutôt à un corset que seule une russe d'1m80 peut porter.

- T'es sûre que ça va lui aller à ta copine Sharon Boutboul? (Rien qu’avec son nom de famille tu sais qu'elle ne rentrera jamais dans le bustier).

- Mais oui t'inquiète, c'est Morgan.

On arrive à l'anniversaire, la copine de ma sœur m’accueille, aussi szmpa qu′une porte de prison. Plus tard, je comprendrai que Sharon avait organisé la soirée pour se trouver un mari. 100 mecs pour 5 nanas. Ma sœur et elle qui devaient être les belles de la soirée, sans le savoir, j'avais déstabilisé les comptes!!!

A peine arrivée, je comprends que ça va être " the" soirée. Faute de mieux, la gente masculine me parle, et ça défile et ça papote ! Mais au milieu de la soirée, je vois un grand type passer avec des lunettes d'intello. OMG !!!! Comme il est beau, bababababa, laisse tomber ma fille passe ton chemin, il est trop classe, trop grand, trop brun, toi tu es petite, un vieux brushing ruiné par l'humidité du mois de mai. Alors passe mon chemin, et me tourne vers un inconnu qui me demande si j'aime le jus d'orange (Ça c'est de l'approche!). Tout à coup le beau gosse à lunettes me dit « Salut toi! » Ah non, je ne serai jamais à la hauteur (dans les deux sens du terme) je m'enfuis de l'autre côté de la pièce.

- Comme Cendrillon ? Dira ma fille.

- Oui ma fille comme Cendrillon, mais maman avait des bottes, des colisée de Sacha qui n’étaient peut-être pas en verre, mais elles en ont vu des vertes et des pas mures. Tiens, voilà la copine de ma sœur qui s'est changée. Comme la première partie de soirée n’a rien donne avec le top transparent, elle s'est dit je vais tout donner avec le bustier blanc avec un sein dedans un sein dehors. Bref, je rejoins ma sœur sur le canapé du salon. Le bonheur d'avoir une sœur comme bouée de soirée et pour la vie d’ailleurs, je m'assieds à côté d'elle, et me retrouve en face du beau gosse à lunettes. Ma sœur me demande si je ne trouve pas qu’il ressemble à Micka le cousin de Sarah?

- Ah oui grave, t'as raison.

- On parle de moi là-bas? Dit le beau gosse à lunettes.

- On se demandait, comment tu t’appelles ?

- Je m'appelle Micka. Fou rire de sœurs à énerver le reste du monde comme seules des sœurs peuvent rire comme ça.

- Viens à cote de moi au lieu de ricaner !

- Mais il n' y a pas de place.

Son autre meilleur ami était près de lui, il le pousse hors du canapé. Le pauvre garçon se retrouvera par terre le nez au sol. Je trouve ça drôle et rafraîchissant, il ne ressemble à aucune autre personne que je connais.

- Comment tu t’appelles jolie jeune fille aux beaux yeux bleus ? Je rougis ( arrête de rougir, immédiatement!!!!!)

- Je m’appelle Junes. Mais pourquoi mon cœur bat aussi fort?

- Qu'est-ce que tu fais dans la vie?

- Je suis commerciale et je vends des installations téléphoniques (il en faut dans ce monde). Et toi tu fais quoi?

- Je suis trader. (A ce moment là, je n’avais aucune idée du monde de la finance, vous pouvez bien rire, c'est permis)

- Ah bon tu es traiteur, halavi ou bassari ?

- Les stocks options, t'es trop marrante toi, tu me plais, on va danser?

- Mais c’est quoi ton nom de famille?

- Je m'appelle Micka Davis.

Et nous voilà en train de danser au milieu du salon sur une musique imaginaire. Quand je le regarde mon cœur s'emballe, je ne pense plus à rien, je suis obnubilée par son visage, y a rien à jeter. J'ai l'impression que les invités ont disparu, que le temps s’est arrêté. Mais qu’est-ce qu'il m’arrive ? Je vais tomber dans les pommes, ça doit être le jus d’orange. Il me soutient du regard et me dit viens on va s'asseoir. Je vois deux filles qui attendent près de nous, apparemment pour lui parler. Il ne les calcule pas, seulement ses yeux sont posés sur moi et me demande :

- Jolie Junes es-tu célibataire? Avec ce soir, tu dois avoir au moins 80 numbers dans ton sac.

- Excusez moi de vous dérangez (l’intruse n’a pas du tout l’air dérangée!!!!!!) Mais Micka t'avais dit que tu me raccompagnerais, je t'attends ou je prends un taxi ?

- Prends un taxi. Lui répond- il, sans me lâcher du regard, en lui filant 20 euros.

- Tu es sûre que ça va Junes? Je vais te chercher à boire je reviens.

Mais le temps que Mika aille me chercher à boire, un autre garçon que je ne connais pas me dit « Ah enfin il t’a lâchée celui-là, alors comme ça tu t'appelles Junes. »

C'est bizarre mais le fait que Micka m'est laissée même une minute pour me chercher à boire, j'ai l'impression qu'……. il me manque. Étrange ! Micka revient avec deux verres, voit le garçon me parler, balance les deux verres de rage,ouhlala un peu nerveux le bonhomme. Je le sens très en colère prendre son manteau et partir. Et là, je n′ai jamais su pourquoi, mais une voix à l'intérieur de moi-même me murmure, Junes lève toi, c'est peut-être l'homme de ta vie bougeeeeeeeeee. Je l'attrape par le bras, il se retourne, me fixe intensément et m'entraîne dans la cuisine. Juste à cote du téléphone se trouvent des post-it et un stylo, dis donc ils sont super bien organisés dans cette maison! Micka s’empare du post-it et me dit :

- Voila mon numéro, tu m'appelles et on voit, je sens que quelque chose de très très intéressant se passe entre nous Miss Junes …….

Et il me laisse en plan avec mon bout de papier. Ma sœur me rejoint et me prend par l'épaule, ça va ma sœur?

- Oui je crois.

- Demain Junes, je pars pour six mois alors tu t’éloignes d’une nouvelle histoire, tu fais une pause ok ?

- Alors tu l’as rappelé combien de temps après Junes? Me demande Livy.

- Une semaine.

- Et vous vous êtes mariés combien de temps après?

- Deux mois.

- Deux mois?????????? Alors là c’est pas juste!

Je sens ultra bright un peu énervée.

- Ça va Livy ? T’as l’air nerveuse.

- Non ça va, c’est juste que mon copain (le plus beau type que j’ai vu de ma vie, c’est déplacé de lui dire???) il a mis deux ans à me demander d’emménager chez lui, alors pour faire un enfant je t’en parle même pas. Je crois que j’en ai marre, surtout après ton histoire.

- Non, mais attend on est tous différents, là c’était un coup de poker!

- Non je vais en finir je pense avec lui. Bon Maya, on monte, on va voir Maman, je vais en profiter pour reprendre mes affaires, merci June à bientôt.

Je crie « reviens Livy reviens ! » Mais elle est partie. Qu’est-ce que j’ai fait???

Et oui qu’est-ce que tu as fais? Tu n’as même pas idée à quel point tu as déclenché la plus radicale des ruptures. Mais ça tu ne le sais pas encore, il va falloir attendre le moment ou tu pensais faire une crise cardiaque durant une nuit, il y a 4 semaines pour que tu l’apprennes par la bouche de Pearl Harbor lui-même....... à la semaine prochaine

Junes et Micka
Junes et Micka

Naomi 12/05/2015 22:53

Bonsoir Junes ! J'adore toutes vos histoires mais celle-ci est de loin ma préférée !!! Vous écrivez très bien et vous avez une façon de raconter... MAGNIFIQUE !! Ca fait rêver, bravo :)

Junes Davis-Cohen 13/05/2015 01:45

Merci Naomi, ravie que ca vous ai plu

Emy 06/05/2015 23:14

meme question que Katia, comment fait on pour accéder aux archives et pouvoir vous lire à chaque publication?
Merci!

Junes Davis-Cohen 07/05/2015 00:40

Il faut aller sur le blog c'est
Laviedejantedunemerejuiveanyc .over-blog.com Si ca NE marche pas n hesitez pas a m'envoyer un mail a cette adresse: junesdaviscohen@gmail.com. Merci

Naomi 06/05/2015 19:00

"Rien qu'avec son nom de famille tu sais qu'elle ne rentrera jamais dans le bustier"

Naomi 06/05/2015 19:00

"Rien qu'avec son nom de famille tu sais qu'elle ne rentrera jamais dans le bustier"

Junes Davis-Cohen 06/05/2015 22:49

Je crois que je vais froler les proces Des familles Boutboul de France

katia 06/05/2015 17:35

Super écriture, super Blog!!! comment faire pour accéder aux archives? Merci

Naomi 07/05/2015 00:06

Tu m'as tuée de rire avec cette réplique !!

Junes Davis-Cohen 06/05/2015 22:47

Hello Katia, Merci ca me fait trop plaisir. Pouvez vous m envoyer votre adresse email et ce blog n aura plus aucun secret pour vous

Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog