L’argent, le couple, et les embrouilles !!!!!

  • Junes Davis-Cohen

Je suis très heureuse d’aborder l’un des sujets les plus explosifs des couples : l’argent !

Tous les couples ont leurs petits et grands arrangements, pour que tout le monde y trouve son compte, et se retrouve dans les comptes. C’est la base pour bien vivre à deux.

Puisque de nos jours, la plupart des femmes travaillent (plein temps, mi-temps, et même au foyer), il ne devrait plus trop y avoir de conflits.

Comme si c’était vrai… parce que la vérité est ailleurs.

Sans plus tarder, les trucs et astuces des copines pour faire ménage à trois (l’homme, la femme et l’oseille !) sans passer par la case crise de nerfs quand le relevé bancaire arrive, et que le mari se transforme en inspecteur des impôts.

1) La débrouillarde :

Celle qui fait croire qu’elle prend la femme de ménage trois fois par semaine, alors qu’en fait, elle fait appel à ses services que deux fois. Elle fait le ménage à sa place, récupère à la fin de la semaine la différence des sous durement gagnés à la sueur de ses mains. Ces mêmes mains trempées dans l’eau de javel quelques heures avant, courent se faire bichonner dans l’acétone chez la manucure !!!! Et hop, ni vu ni connu. Enfin si, on va voir qu’elle a de belles mains.

Perso, du moment que le travail est bien fait, et si on passe le côté mytho, je vois pas le problème.

2) La pickpocket:

Elle vérifie les poches des affaires de son mari, en tout bien tout honneur, juste avant de les mettre à la lessive. Et si par le plus grand des hasards/par chance, il y a un billet oublié, ça va direct dans la cagnotte : « Compensation financière du travail ménager ».

PS : si le mari n’en parle pas, n’en parlez pas!

Oh ça va!!! Faites pas les choquées, y en a plein qui font ça. Les temps sont durs, et non ce n’est pas du vol, parce qu’elle porte ses enfants et leur panier de linge, c’est juste un retour sur investissement !

3) La classique:

Je divise tous les prix par deux. En cas de grillage des sacs accumulés en bas de l’armoire, on assure à son conjoint que c’était l’affaire du siècle. On peut même affirmer que cela aurait été « vraiment dommage de passer à côté ». Très efficace pour les 0 à 5 ans de mariage, après, hélas, l’homme de votre vie commence à devenir expert comptable et à multiplier tout par deux, et vous dira quoi qu’il arrive : c’est trop cher, rends tout !!!

4) La Manche :

Rien à voir avec le fleuve, non, ces dames-là vont voir leur homme très courageusement, et demandent de façon détournée :

– T’as de la monnaie pour le parcmètre demain ???

– Non, je n’ai qu’un billet de 50 euros.

– C’est parfait

– Mais t’avais pas besoin de pièces ?

– T’embête pas je me débrouille.

5) La trafiquante :

Celle qui fait les soldes (ou pas), qui a deux cartes, sur deux comptes séparés, mais qui a eu la bonne idée de sortir du cash avant les courses, et au moment de payer à la caisse, demande de payer en 4 sortes de paiements différents, et fioufff, aucun compte à rendre tellement les sommes sont éparpillées de façon méticuleuse.

Chapeau l’artiste!! C’est ça aussi l’âme du petit poucet de notre enfance…

5) L’économe :

– Si je fais les courses, mais que je réduis de deux, que je complète le reste chez Lidl. Je demande à ma mère de me faire les boulettes pour chabbat, mais que je passe voir ma sœur, je lui réclame les 26 euros prêtés en 1997, et que je repasse chez ma mère demander qu’elle me rajoute les légumes, le poisson, la daffe, les salades... C’est bon, dans 3 semaines et 4 jours, je pourrai m’acheter la paire de bottes que j’ai repérées, celles où je vais mourir si je ne les achète pas. Et si elles y sont plus??

Je recommence tout, si je vais chez mon père et que je lui demande…

6) La Boss efficace, même la banque de France a voulu l’engager (mais ils ont eu peur d’elle à l’entretien):

Elle fait ses comptes au millimètre près, avec stylo, ordi, relevé bancaire comme accessoire indispensable. S’il y a le moindre centime pas justifié, elle hurle sur son mari (dépensier) pour vérifier si c’est une « erreur » de sa part (comme d’habitude) :

– C’est toi les 2euros 83 prélevés en double chez Auchan ???? Qu’est-ce que tu as encore fait ???

– Je te jure, ma déesse, c’est pas moi. Tu veux des pâtes??

– Oui, mais me fais pas les Barilla comme la dernière fois, tu sais qu’on les garde pour les grandes occasions. Si la banque a encore fait une erreur, ça va barder!!!!!!

Elle a évidemment un contrat de mariage avant, après, et pendant le mariage (le couple évolue comme la bourse, tout doit être revisité à la baisse).

Elle a gardé son compte de jeune fille (mais c’est que le compte qui est jeune, hihihihi, ça va, je plaisante). Elle a son compte-épargne-logement-retraite-assurance-vie-sécu-santé approvisionné tous les mois. Mais ne vous inquiétez pas pour elle, elle a déjà deux maisons en Corse, et un appart à Natanya vue sur la mer, pour la retraite. Elle compte acheter la boulangerie en face, mais juste pour un investissement.

Mesdames, messieurs,

Que faire au cas où le conjoint peste sur vous quand il découvre que votre recette n’est pas un plat que vous avez mijoté avec amour, mais le budget fringue du mois (Vous vous étiez disputée avec votre meilleure amie, vous avez arrêté la clope, et en plus vous êtes au régime !!! Totalement justifié).

Mes astuces perso pendant la crise de nerf du relevé de la carte bleue :

1) Trouver une bonne musique, et vous la passer dans votre tête pour couvrir les sermons/cris/hurlements, mais pas trop stimulante la chanson, parce que vous allez vous faire griller à remuer le popotin comme ça . On la joue discretos pour que la musique couvre l’embrouille financière, et on attend que ça passe.

2) Compter jusqu’à 100 et recommencer.

3) Compter le nombre de fois où votre homme répète le même mot :

dépense, irresponsable, perdu la tête, folle, je ne plaisante pas.....

4) Apprendre et s’entraîner à dire : « Je suis désolée » avec beaucoup de sincérité, et aller directement essayer ses fringues en cachette dans la salle de bain en bavant tellement cette robe vous va bien !!!

5) Promettre de ne jamais recommencer et en simultané appuyer sur la touche envoyer d’un texto groupé :

« Qui m’accompagne pour les soldes jacadi, j’ai moins dix pour cent de coupon ??? »

En cas de grand CARNAGE dépensier, mais genre la

D

É

C

O

N

N

A

D

E

– Promettre de tout rendre le lendemain (ça marche grave celui-là), et oooooh je n’ai pas retrouvé le ticket de caisse (mais en vrai il est encore enroulé dans la carte de crédit, ou au fond du sac, dites que c’est la femme de ménage qui a jeté le sac, merde, c’est vous la femme de ménage, mais il ne le sait pas, ouf)

Si l’homme ne se calme toujours pas, l’arme fatale 1: les yeux doux, l’arme fatale 2 : les pleurs, l’arme fatale 3: Betty Boop, la même pose, la même robe, le même regard triste, les mêmes shoes indispensables !!!!!

Et l’arme fatale 4… mais genre mesdames, c’est du lourd de chez lourd, celle-là à utiliser en cas de grand carnage (sac chanel, vuitton, nouvelle perruque…) mais genre, c’est l’arme de la dernière chance, on mise gros à utiliser une voire deux fois grand maximum dans sa vie :

– Chéri calme toi, je vais te dire pourquoi j’ai acheté tout ça. Parce que je me sens tellement moins bien que toi. Un homme, une personne aussi incroyable que toi, a besoin d’une femme belle et entretenue. Toi, tu n’as pas besoin d’artifices pour me plaire, mais moi, je ne me sens pas à la hauteur, vis à vis de toi. Tu es si grand, si beau, des cheveux aussi soyeux (ne pas utiliser en cas de calvitie, je répète, ne pas utiliser en cas de calvitie!!!!!!! Ça peut griller notre couverture!!!) Moi j’ai besoin de tellement plus, pour que tu sois fier de moi. Pardonne moi mon amour…

Etc…

On dit que l’argent ne fait pas le bonheur, mais quand il n’y en a pas beaucoup, on est bien dans la merde, et quand il y en a trop, et bien on s’emmerde. À nous de trouver l’équilibre dans notre couple, et dans nos recettes!!!

À prendre tout cela au quarantième degré, parce que depuis bien longtemps et heureusement nous sommes libres d’acheter ce qu’il nous plait sans autorisation de son homme!!

Je vous embrasse. Et n’hésitez pas à écrire à tata Junes Davis

junesdavis55@gmail.com

L’argent, le couple, et les embrouilles !!!!!L’argent, le couple, et les embrouilles !!!!!

Nono 12/04/2016 05:28

Quest ce que tu m'as fait rire
Les cheveux soyeux a ne pas dire si il a dla calvitie je repeteee surtout ne pas le dire en cas de calvitie

hanna 28/03/2016 21:59

J'ai explosé de rire mais trop Jr me reconnais dans un peu tout les cas.
Franchement bravo

Junes Davis-Cohen 28/03/2016 22:09

merci Hanna

ayala 28/03/2016 15:47

J'ai bien rigole! Bravo.

Talia 28/03/2016 09:24

Whaou ! Je suis super choquée ! On dirait une chronique écrite dans les années 50, ou même avant, quand la femme n'était pas majeure même mariée !

hanna 28/03/2016 22:00

A prendre àau millième degré c'est une blague

Junes Davis-Cohen 28/03/2016 09:42

Miss Talia c'est une blagounette cette chronique

Talia 28/03/2016 09:24

Whaou ! Je suis super choquée ! On dirait une chronique écrite dans les années 50, ou même avant, quand la femme n'était pas majeure même mariée !

Cecilia 06/04/2016 08:34

J'ai eu la meme pensee!

Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog