Pearl, Junes et Micka

Publié le par Junes Davis-Cohen

Depuis que nous avons eu nos jumelles, mon mari et moi mettons un point d′honneur à sortir tous les mercredis soir. C′est un rituel que nous avons mis en place pour ne pas perdre de vue la chose la plus importante dans une famille : le couple!!!! Donc ce mercredi là, nous décidons d′aller chez Ladurée à Soho. Mais c′est pas cacher! Mais t′es tombée sur la tête? Détends-toi, c′est juste pour boire un chocolat chaud! Mais si les gens te voient avec ta perruque ? T’es pas nette??? Ooooh ça va, la police de la cacheroute, laisse-moi tranquille. Mais bien sur, je te laisse profiter!

Alors on commande, mon mari boit, je bois et je raconte ma journée:

- Tu sais, aujourd′hui, pendant que les enfants étaient à l′école j′étais au Starbucks. J′ai bu trois cafés tout en écrivant, et après une copine m′a rejointe, et je me suis jointe à elle pour reboire un café. Et cet après-midi, pour tenir avec les petits, j′en ai repris un autre. Chéri, ce soir le café coule dans mes veines..... Eh, tu m′écoutes??

Mon Mari rivé sur son iPhone.

- Ah non, pas d’iPhone pendant ‟la date″, en tant que droguée officielle, c′est déjà assez pénible pour moi de l′avoir au fond de mon sac, alors éteins!

- Ok, fine, tu disais ? Je me suis arrêté à aujourd’hui.....

- Alors, aujourd’hui bis bis bis...

Donc on rentre à la maison, le cœur rempli de chocolat et de bonheur que les enfants soient couchés. (Oui, mesdames, oui, je n′ai pas honte de l′écrire. Ça fait du bien de temps en temps que quelqu′un d′autre leur tienne la main pendant 2h, no shame!!). Donc je paye la baby et vais me coucher sans manger (je vois pas l′intérêt de sortir dans un resto si tu peux pas manger! Maintenir sa taille, tu connais??) Bref, je m′allonge pour dormir, mais après 30 minutes, je sens mon cœur faire des bonds (c′est quoi cette embrouille ? N′y pense pas, chut, dodo!). Et hop, ça cogne de plus en plus fort.... Mais qu′est-ce qui m′arrive??? Je me relève, oh, boum, boum , boum!!! Je tâte le lit, chéri je suis pas bien.......mais pas de chéri, je ne le trouve pas. Je me traine jusqu′au salon. Ce soir c′est la hilloula de Moshé Rabbenou, donc je me dis, c′est le moment de prier ma poule, allez donne tout!!! (Alors ce chocolat chaud dans un endroit pas cacher, hein? On profite maintenant! Attends, j′y crois pas, je pense faire une crise cardiaque, et tu me culpabilises? Je ne te culpabilise pas je.....oh eh puis, crève à la fin!) Mais j′ai mal au bras..... Le gauche en plus.... J′arrive pas à réspirer. S′il Vous plait mon D. gardez-moi en vie pour mes enfants. S'il Vous plait pour mes enfants, promis je n′irai plus jamais à Ladurée (de Soho) boire du chocolat chaud...... Puis je m′étale par terre, je m′allonge sur le côté gauche et m′accroche à la table (Pourquoi, tu fais ça ??? J′en sais rien, moi, tu crois que j′ai réfléchi???). Mon mari arrive, et me voit par terre. Plus tard, il me dira qu′il s′occupait de notre fils, qui avait fait un cauchemar.

- Ca va? Pourquoi t′es par terre??

- Euh...... non ça va pas....

En lui disant ça, j′essaye de trouver mon oxygène.

- Appelle.... le .....911…

- T′es sûre?

Je hurle : 911!!!!!!!

- Ok, ok, j′appelle.

Cinq minutes, plus tard, (avec l′impression qu′ils mettront une heure pour venir), je vois trois policiers dans mon salon, et trois ambulanciers. (Quand t′appelles le 911 t’as toujours les policiers qui viennent pour checker si ce n′est pas un meurtre ou autre chose de plus grave!). Les ambulanciers me parlent et me demandent de lâcher la table et de me relever.

- Madame Davis, vous m′entendez? Lâchez la table.

- Non.

- Junes, (mon mari) lâche la table.

- Non.

- Mais lâchez cette table!

- Lâche Junes ! Lâche....

- NON, j′ai peur.

Je sens trois personnes m′arracher de la table, et me mettre sur le brancard avec un masque à oxygène.

- Monsieur, on emmène votre femme au Mount Sinai Hospital, vous venez?

Mais qui va garder les enfants? (Et c′est là que tu te dis : Maman t′es où? Maman? Ah oui, c′est vrai, tu es à 10 000 km....) Je soulève le masque et je souffle :

- Livy, appartement 17B.

- Qui?

- Livy, va, et ramène-la nous, pour nous garder les petits.

Mon mari disparaît pour réapparaitre avec .... OH BOY! OH MY GOD! Oh non, pourquoi??? Pourquoi???? Pearl Harbor est dans mon salon. Pearl Harbor est dans mon salon EN PANTALON DE NUIT ET T-SHIRT PRINCETON. Je check ma tenue, (t′es pas en train de mourir, toi?). Allez, jette un coup d′œil, chemise de nuit snoopy en pilou pilou (merci H&M et tes lots, deux pour le prix d′un bien pourri! Au feu la chemise !). Je demande à mon mari de me donner mon béret pour me couvrir les cheveux. La dégaine, je te raconte pas. Mais elle est où Livy? Je prends la main de mon mari. Je jette un œil le cœur serré vers la chambre de nos enfants, et les confis a Pearl.

J′arrive au Mont-Sinaï (Pardon avec chavouoth qui approche, c′était un peu normal que je m′y rende finalement!), la dame de l′accueil qui croit m′entendre divaguer, demande à mon mari:

- Combien de verres a bu votre femme aujourd′hui?

Mon Mari dit :

- Au moins cinq verres.

- Cinq verres?? Rob, tu me la mets tout de suite en cellule de dégrisement.

J′enlève mon masque :

- C′est du café, pas du vin. Oh lala, même malade faut que je fasse tout dans cette maison!

- Ah, cinq tasses de café? Elle jette un œil à mon dossier: vous verrez le docteur, mais vous faites une crise de tachycardie.

Quelqu′un a déjà été aux urgences aux Etats-Unis vers minuit? Non? Quel dommage… entre le clodo qu′on a aspergé de déo, la personne âgée qui vient de décéder, et toi dans un couloir avec une blouse en papier, c′est quelque chose!! Mais il est où Docteur Mamour ? Que je puisse prendre un médoc et me tirer??? C′est plutôt Docteur moumoute qui arrive au bout de quatre heures, me file des instructions (Interdite de café!), des injections au glucose, un ‟take care″ et hop à la maison. Oufffff. On retrouve un Pearl à moitié endormi sur le canapé. Mon D. il est encore plus beau la nuit que le jour!

- Alors comment tu te sens?

- Oui, ça va merci. C′était rien. Mon mari le remercie chaleureusement. Et je m′excuse de l′avoir dérangé, je pensais que Livy serait là.

- Livy?? Tu connais Liv?

Avant de lui répondre, je sens que mon mari fait la tronche. Je sens que je vais prendre cher quand Pearl va partir. Mais Pearl me dit:

- Elle m′a quitté, du jour au lendemain, comme ça, sans raison. C′était un mardi où elle gardait sa nièce, sa sœur était en train d’accoucher. Je suis rentré du boulot et il n′y avait plus ses affaires. J′ai reçu un texto, juste « It’s over ». Oh boy!!!!! C′était le jour de la playroom.

Since then I feel so sad, je voulais faire ma demande en mariage le week-end d′après. J'ai rien vu venir, ça faisait deux ans qu'elle me tannait pour qu′on se marie mais je trainais des pieds. J′ai mis du temps à m′en rendre compte mais je ne peux pas vivre sans elle.

Mon mari s′en fout, se racle la gorge et dit :

- Je vous mets pas à la porte, mais on va tous aller dormir. J'ignore sa phrase.

- Mais rappelle-la.

- Elle ne veut plus entendre parler de moi, la dernière chose qu′elle m′a dit c′est qu′elle voulait trouver le grand amour et se marier en deux mois. Mais d′où elle a sorti ça??

- Aucune idée. (Menteuse de buveuse de café)

- Bon, j′y vais, content que tu ailles mieux, Et nice chemise de nuit, avec le clin d’œil de la honte. Have a good night et je referme la porte. Me retrouvant nez à nez avec mon mari, je sens que ça va barder.

- Tu le connais ?

- Un peu, vite fait.

- Comment ça vite fait? Alors on parle avec des voisins maintenant? Tu crois que j′ai pas vu qu′il est beau gosse ? (Première fois de sa vie que mon mari prononcera ces mots). S′ensuit une belle dispute conjugale de plus de 2h45. Mais quelle nuit, mes amis! Pour prouver à mon mari qu′il n′y a que lui dans mon cœur, j′expose mon plan de retrouver Livy et de les remettre ensemble coûte que coûte.

- T′as que ça à faire?? Non seulement ça parle à des voisins hommes, mais en plus ça veut jouer les marieuses, j′ai tiré le gros lot! T′as pas trois gosses à t′occuper, tes trucs à écrire là, le lundi, et chabbat à préparer?

- Je m′en occupe. I am fixing this!

- Mais oui tu t′en occupes, va parler au voisin et NE ME PARLE PLUS JAMAIS.

Il me faudra beaucoup de petits déjeuners remplis d′amour plus tard, et une enquête digne non pas du FBI mais pire encore, du FBJ (Femme Butée Juive), pour retrouver la trace de Livy et réparer mon erreur.

Mais ça c′est un autre histoire.........

Pearl, Junes et Micka

Commenter cet article

Rebecca 13/05/2015 11:08

Rassures moi, tu vas nous la raconter la suite !

Junes Davis-Cohen 13/05/2015 11:29

Oui tres bientot Rebecca