Quand ton corps ressemble à un champ de mines, tu fais comment ?

Publié le par Junes Davis-Cohen

Quand ton corps ressemble à un champ de mine ravagé, un peu comme ta maison le chabbat après-midi, parce que tu t’es octroyée une mini-sieste d’à peine 45 minutes, et qu’il te faudra pas moins de deux heures trente à genoux et tu seras sur les genoux pour tout remettre en place, comment tu fais ?

Nous sommes d’accord qu’avoir des enfants, c’est la plus belle chose au monde, n’est-ce pas ? Et jamais, au grand jamais, on ne regrette les effets « Kiss » du bébé et pas si cool de la grossesse ET de l’accouchement.

On ne peut nier l’évidence que notre corps d’avant grossesse n’est plus qu’un vague souvenir, que l’on regarde en photo tendrement (pour celles qui ont eu la bonne idée de l’immortaliser sur pellicule, s'entend !).

Aujourd’hui, je me dois de faire un petit topo de toutes les choses les plus folles et imaginables que l’on tente et teste pour redevenir celle de la photo :

 

- Tu as essayé le sport… une journée… Je te vois dans ma boule de cristal de Madame Davis, investir tes sous et passer du temps dans les magasins pour acheter The tenue de sport pour t’encourager à te sortir du lit aux aurores avec un programme en béton pour aller à la salle ou trottiner comme un lapin essoufflé en extérieur, mais hélas, la flemme, la motivation, la force mentale sont parties se promener devant cette série et cette cuillère de Nutella, mais promis, dès le 1er Janvier on va s’y remettre, ma sœur !

 

- Tu as testé tout plein de régimes… une demi-journée ! D’ailleurs, j’ai remarqué que rien que le terme : RÉGIME a un effet ultra psychologique sur la femme ! La veille du démarrage de ta diète, tu te mets à rêver de pains au chocolat qui te croquent l’estomac, alors qu’à la base, tu n’es même pas fan de ce gras ! Le Jour R. (et non J.), tu va être pile invitée à un diner chez ta copine cordon bleu, alors que ça fait six mois que vous ne vous êtes pas revues. Et c’est comme si ton corps est téléguidé par tes envies, et te traine instinctivement devant les rayons biscuits du supermarché : miam, miam, et tu te promets en toi même : « Demain, je commence, c’est sûuuuuuuuuur ! »

P.S. : Ça fait un mois que je me chauffe pour le régime soupe aux choux, mais vivant avec mon homme, j’ai peur des conséquences dévastatrices du chou sur mon sex-appeal vis à vis de lui !

Je vais me le renoter sur la liste des choses à faire ABSOLUMENT quand mon mari organisera son prochain business trip.

 

- Tu t’es inscrite sur plein de groupes FB et Whatsapp de régimes, dirigés par une coach (Ne mens pas ! J’ai vu ton nom apparaitre sur mon écran. N’aie pas honte mon enfant, je suis dans le même cas que toi !). Tu t’angoisses au fur et à mesure que les autres maigrissent et le font savoir, alors que toi, tout cela t’angoisse et te donne encore et toujours, inlassablement hélas… l’envie de : manger !

 

- Tu as tenté le footing entre copines pour te motiver, mais en vain. T’en fais pas, ma chérie, je te comprends, car je suis allée à Central Park pour essayer de suivre le rythme des joggers du dimanche, pour me la jouer new yorkaise/balaise, mais je suis tombée sur une maman de l’Exode de mes enfants, euh…de l’école (Mince ! Ça me le fait à chaque fois, mon ordi devient fou, je l’ai trop habitué à écrire de partout le nom de mon Tome 2 en vente sur junesdavis.com. Je suis à Paris cette semaine, d’ailleurs, si vous voulez venir me le chercher directement, avec joie. Ecrivez moi sur mon mail !), pour me retrouver un quart d’heure plus tard attablée à une table du « Pain Quotidien » toujours à Central Park, en buvant un bon chocolat chaud et regardant les joggers passer…

 

- Tu es allée jusqu’à coller la photo sur le frigo d’un acteur français, qui avant son coming-out, ne ressemblait à rien. Depuis, qu’il a fait sa déclaration via Twitter en expliquant qu’il n’avait pas spécialement de préférence btw hommes/femmes car pour lui, ce qui prime avant tout, c’est la personnalité (masculine!) de l’individu (mais oui, petit, nous ne sommes pas nés de la dernière vente GUCCI !)

Le lendemain, il était parti directement faire la pêche aux bonhommes au Club Med Gym de République et à l’Usine de l’Opéra (Oui, près du Garnier !). Au bout de trois mois d’intenses efforts, son torse est devenu à lui tout seul une pub pour une marque de garçons euh…pardon…de caleçons, qu’il s’est empressé de prendre en photo et de poster, toujours sur son compte Twitter. Le problème, c’est que chaque fois que tu regardes ses tablettes de chocolat, tu te mets à manger nerveusement toute la barre de chocolat Lindt, en te disant que tout ça est franchement…du gâchis !

 

- Tu vas jusqu’à inclure dans tes prières quotidiennes, que D. t’aide à retrouver ton corps d’avant grossesse, ou de ta jeunesse. Je précise que nous avons souvent un poids et une image déformés, voire totalement mytho de ce fameux corps d’avant. Tu sais qu’il y a des choses bien plus importantes à formuler comme demandes, mais tu te dis qu’une petite prière sur le sujet, ça ne mange pas de halla !

Note de l’auteur : je fais ma prière du lundi au vendredi, le weekend, c’est le weekend, lâchage total sur la bouffe !

 

- Tu investis dans des gaines et dans des graines ! Il parait que les graines de Chia(ntes) sont top !

 

- Tu essayes plusieurs fois de positionner ton collant qui donnera l’illusion que tu as un corps svelte et dynamique (mais uniquement en hiver ! Pas en été, sinon tu sues, et on te prend pour la folle au collant qui sent la transpi. Ce qui est je pense… pire que d’avoir du ventre, non ?)

Surtout que la seule chose dynamique qu’il te reste au final est, concentrée sur la zone de tes doigts, qui s’agitent à écrire la liste de choses à faire pour maigrir, justement !

 

Donc, comment on fait pour ne pas se pendre ? Doit-on continuer de s’accrocher farouchement à ce souvenir du corps de nos 20 ans ? Ou…

Oui…ou quoi ?

Eh bien…

Eh bien... quoi ?

 

On continue de prendre soin de soi : mani, pédi, brushing, soin du visage, gommage pour dégommer les pores et résidus, on se démaquille, on se maquille, on se fout des crèmes anti-rides, ridules et compagnie, à tout va ! En gros, (mais non, tu n’es pas groossssse heuuuuu ! J’écrivais juste en gros), on lâche pas l’histoire de se faire belle pour nous, notre homme, nos enfants, nos tantes, nos copines, NOUS, car même si on ne renonce pas à une bonne pkaila, rien ne nous empêche d’être toujours une Bella que vous êtes mes chéries !

 

Alors : bonne bouffe, les filles !

 

Si tu as aimé ma chronique du jour, n’hésite pas à venir me voir au restau que j’organise cette semaine. Pour plus d’infos écris moi sur junesdavis55@gmail.com. Bisous. A mercredi pour mes bons plans shopping New Yorkais 2017

Quand ton corps ressemble à un champ de mines, tu fais comment ?

Commenter cet article

luna 21/06/2017 18:01

Bonjour
je viens pour intervenir et faire comprendre a toute personne ayant été déçue comme moi que rien est encore tard .Car quand on veut on peut , après un moment de déception avec mon ex qui est actuellement redevenu l’Élu de mon cœur j'ai du faire appelle a maître Kabirou qui a vraiment fait un miracle dans ma vie .Il m'a permis de retrouver la paix du cœur en faisant revenir l'homme que j'ai toujours aimer .Alors en guise de remerciement je voudrais lui rendre hommage et conseiller a toute personne ayant de problème a bien vouloir faire recours a ce homme car il est vraiment un envoyer de dieu pour résoudre tout genre de problème.voici son mail:maraboutkabirou@outlook.fr ou l'appelé directement sur:00229 98 74 96 07

nuage-de-chocolat 07/06/2017 11:15

C'est vraiment ma pensée du moment! Je ne me reconnais plus, ca me fou le moral en berne... Alors merci pour cet article!