VDM People

  • Junes Davis-Cohen

Un dimanche comme les autres, je suis en famille en pleine balade sur la Madison avenue. Nous avons eu la bonne idée d’emporter avec nous les trottinettes des enfants, même si à chaque fois, je jure de ne plus jamais m’encombrer de l’une d’elles.

Parce que l’on sait tous pertinemment que nos petits bouchons vont en faire dix minutes, et qu’après on va se galérer à les trimballer tout l’après midi pour rien ! Sur le pas de la porte, coiffés de leurs casques, nos enfants nous supplient, jurent sur tout ce qu’ils ont de plus cher, que bien sûr, ils vont en faire tout le temps, alors qu’à peine trois rues plus loin, ces mêmes enfants ne jetteront plus un regard à ces vulgaires trottines…

Anyway, en les portant, je me console en me disant que je muscle mon bras tout flasque !







Donc nous sommes dans l’Upper East Side (xoxo Gossip Girl), et passons devant un restaurant italien avec terrasse. Mon mari avec ses yeux supersoniques de Super Man qui voit tout à des kilomètres (sauf le panier de linge de la salle de bain, qui n’est pourtant vraiment pas loin), me donne un coup de coude qui me fait renverser toutes les trottinettes d’un coup, et me dit à voix basse :

– Regarde Mimine, y a Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg avec leurs enfants à cette table !

– Arrête ! Fais voir ! Faut absolument que je comprenne pourquoi Gérard Darel a choisi la Charlotte comme égérie, parce que franchement, OK, elle a quelque chose (son nom ?), mais de là à jouer les mannequins, faut pas exagérer !

ATTENTION NOUS INTERROMPONS VOTRE PROGRAMME DU MERCREDI CAR NOUS VENONS DE RECEVOIR UN COMMUNIQUÉ DE JUNES DAVIS ADRESSÉ À CHARLOTTE GAINSBOURG :

Chère Cha, si tu lis cette Vdm, pardonne-moi. On sait tous que tu incarnes The Perfect French Woman avec Inès de la Fressange, et que tu chantes HYPER bien. Je t’adore !

JUNES DAVIS PRIÈRE DE NE PAS TROP FAIRE DE LÈCHE, CAR IL Y A 0,001 POUR CENT DE CHANCE QUE MADAME ATTAL LISE UN JOUR CETTE VDM. MERCI.

Pendant que je la scrute, mon mari sort son portable, et me dit :

– Viens, on va faire un sefie avec eux.

– Non, mais ça va pas la tête ! Ils sont en famille dans un restau. Cela ne ce fait pas de déranger les gens comme ça. Range ton téléphone. La honte. En plus, y a Yvan (genre c’est mon pote) qui est occupé sur le sien, il est en train de rédiger un mail.







Il est de dos, et j’ai vue sur son écran (la voyeuse jusqu’au bout !).

D’ailleurs, il est pas mal du tout, mais vraiment pas mal du tout, franchement, si un jour il me propose d’aller boire un verre, je dis pas non !

ATTENTION NOUS INTERROMPONS VOTRE PROGRAMME DU MERCREDI UNE NOUVELLE FOIS CAR IL Y A 89,99 POUR CENT DE CHANCE QUE MONSIEUR DAVIS LISE UN JOUR CETTE VDM.







MERCI JUNES DAVIS DE VOUS CALMER ET DE RETIRER VOS PROPOS TOTALEMENT DÉPLACÉS.

Oh la la, ça va, si on peu plus rien dire, même sur les gens connus, mais où va-t-on ?















Puis d’un coup, Micka me sort :

– J’ai une idée…t’as un de tes livres sur toi ?

– Hein ?

– Donne-moi un de tes livres, le Tome 1 ou le Tome 2, on s’en fout. Vite ! On va leur en offrir un, et peut-être qu’après l’avoir lu, ils seront super intéressés d’en faire un film, un peu comme « Munich ».

– Un peu comme Munich ? Mais quel rapport ? Faut vraiment que tu te poses un jour, et que tu lises mes livres, non parce que je t’assure que cela n’a rien à voir !







Et puis, pour ta gouverne, je ne me balade pas constamment avec des exemplaires sur moi dans mon sac. Je trouve que ça fait un peu mégalo et super opportuniste, voire obsédée ! Et même si par le plus grand des hasards, un jour j’en avais un sur moi, je n’aurais jamais le cran (la blatatittude !) de leur en donner un.

- Mais pourquoi ? Imagine après Charlotte elle kiffe trop « La vie déjantée » et décide de nous inviter chez elle pour le monter sur écran, pour ensuite le vendre à Hollywood. Et après, pour être polis, on leur retournera l’invitation, et on deviendra les meilleurs amis du monde tous les quatre. On partira même en vacances ensemble.







Le rêve numéro 1 de mon mari: partir en vacances avec un couple. Pour moi, c’est plutôt : comment détruire une relation amicale ?







Petit 1) Partir en vacances avec un couple d’ami.







Petit 2) Critiquer les enfants de ces mêmes amis devant eux,







Petit 3)…etc etc ..

Mais d’un coup, par ennui sûrement, de s’être arrêtés pour ne rien faire, nos enfants remettent leurs casques, et avant que Micka et moi disions ouf, les voilà qui remontent sur leurs trottinettes, et qui dévalent à plein gaz la Madison avenue. Comme une décharge électrique, nous, les parents, on se met à courir comme des bœufs après nos petits en hurlant :

– STOP ! STOP ! ARRÊTEZ-VOUS ! STOP !

En un clin d’oeil : fini les Yvan ! Fini les Charlotte !







Un seul but : qu’ils utilisent cette saloperie de frein !

Pendant notre course folle, je me mets à sourire, car je sais que D. a beaucoup d’humour, et je me dit que Son message était clair :







Au lieu de penser à un potentiel futur hollywoodien pailleté, pourquoi ne pas simplement continuer à essayer de faire marcher la bande du film que Micka et moi vivons tous les jours avec nos trois petites étoiles à nous, car ce serait déjà pas mal !















Je vous embrasse, à lundi.















PS : Dans la même semaine, en descendant les escaliers d’un restau de sushi, j’ai croisé Drew Barrymore, qui doit être à son 3ème divorce, la pauvre. Vous savez quoi, elle est vachement mignonne la dame, genre rien à voir avec sa tête dans les magazines, et en plus elle m’a souri ! Trop sympa !















Junes Davis, auteur de La vie déjantée, Tome 1 et Tome 2, disponibles sur junesdavis.com. Rubrique : La Genèse ou L’Exode.

VDM People
Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog