la play date

  • Junes Davis-Cohen

Quand j’ai reçu un texto d’Elsa, la maman de la petite Sarah de la classe de mes filles, j’étais sceptique. Elle me proposait de faire une playdate avec nos enfants.

Rappelle-nous ce qu’est une playdate, Madame la New-yorkaise:

C’est lorsque les parents se donnent rendez-vous pour que les enfants jouent ensemble, les uns chez les autres.

Mouais....faut voir, je sais pas.

Allez, dis-oui, ça fait quatre mois que l’école a commencé, et on ne peut pas dire que tu aies été très active socialement pour tes poupettes.

Je sais, je sais, mais chez les Davis, nous avons un planning très serré après l’école: le B.D.D.

Le quoi???

Bain+Devoir+Diner.

Ça joue-joue un peu, et hop tous mes gens vont au lit sans histoires !!! Enfin oui, on lit une histoire, mais on fait pas d’histoires. Bref, vous m’avez comprise !!!

Du coup, mettant mon B.D.D (tes habitudes de mamie !!!) de côté, j’ai dit: oui.

Ce jour là, Elsa m’a donné rendez-vous à l’école. Il y avait une pluie digne du déluge de Noé, mais aucune arche n’était à l’horizon. Je m’imaginais la galère de marcher tous les cinq sous la pluie, je regrettais déjà d’avoir dit oui ! Mais quand Elsa m’a dit qu’elle avait une voiture, mon cerveau a fait: Waouuu !!!

À Manhattan, celle qui a une voiture, c’est vraiment la « reine in the city !!! »

On arrive devant l’appart d’Elsa. Elle ouvre la porte, et je découvre une moquette blanche immaculée, mais genre plus blanche que blanche. Elle me regarde, je la regarde, elle me sourit d’un air gêné, et son regard va vers mes pieds.

Je me dis que je ne suis pas née de la dernière pluie, et je comprends qu’il va falloir que je retire mes shoes si je veux pénétrer sur son sol américain !!!

Elsa me dit merci quand je commence à enlever celles de mes filles.

Viens le moment où j’enlève mes bottes (des hunters bleues à paillettes, trop belles !), et là, l’horreur ! Je découvre un petit trou dans mon collant, au niveau du pied droit, que je nomme: le petit trou de la honte !!!

Vu l’histoire que je vous ai racontée la semaine dernière (Friday night with the Horowitz), je crois qu’il va vraiment falloir que j’investisse dans des beaux collants, parce que depuis que j’habite aux Etats-Unis, j’ai sous-estimé l’importance de cet accessoire qui de sa fonction première, doit donner chaud aux gambettes...... mais pas que…

Quelques minutes plus tard, la maman me demande, gênée, si elle peut donner du jus de cranberries à mes filles.

- Mais oui, bien sûr, avec plaisir.

- Tu sais, je préfère demander avant, parce que beaucoup de parents ne donnent pas de sucre à leurs enfants après 16h00. Je ne veux pas avoir de problèmes avec toi. Ma fille adore cette boisson, mais je te promets que c’est le seul « excès » que je lui autorise!

- Oulalalala, t’inquiète pas copine, je ne suis pas la brigade des jus. Du moment que c’est liquide, et que ça coule, ça passe très bien pour nous !

La voilà soulagée.

Ensuite, elle nous dirige vers la suite de Sarah. La suite??? Oui, oui comme dans un hôtel. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je rentrai dans cette chambre, qui est pour moi le paradis mondial des petites filles. J’avais l'impression d’être à Disney World. Il faut que je vous la décrive, sinon je vais mourir de frustration (ah carrément!!!! Tu sais, au pire c’est pas grave, je t’assure que plein de gens s’en foutent !). Il y avait: le lit à baldaquin rose, les poufs roses, la moquette rose, les étagères fuchsia..... Ça dégoulinait de partout de girly attitude. J’avais la sensation de m’enfoncer dans un marshmallow géant. Pas 1 cm2 de la pièce n’était pas recouvert de pink !

Attention, moi j’adore cette couleur, d’ailleurs c’est l’une des seules raisons pour lesquelles j’étais contente d’avoir des filles, alors !!! Ooooh vilaine !!! Mais non, c’est bon, depuis, j’ai évolué, ..... ça sert aussi à débarrasser !!!

Puis au bout de cinq minutes de « oooooh c’est beau », et de « aaaaaaah » de notre part, Elsa nous propose de passer dans la pièce d’à côté, qui n’était autre que la playroom: (Une chambre réservée uniquement aux jouets !!! Normal !!!). Et quelle playroom !!! Comment, comme ça ??? Explique-nous !!! Je suis tombée sur la médaille d’or hors catégorie du rangement. Il y avait des boites dans des boites, les fringues des poupées Barbie classées dans des compartiments différents, les puzzles rangés par ordre alphabétique, la pâte à modeler par ordre de couleur, je répète, LA PÂTE À MODELER PAR ORDRE DE COULEUR !!! ALLO LA TERRE!!!! Les accessoires de la pâte à modeler (oui, vous aussi vous êtes étonnés, mais il en existe des tonnes !!!) étaient triés par ordre de grandeur !!! Il y avait des mini boites pour les mini jouets.

Petite note de l’auteur: Ceux qui ont eu l’occasion de venir chez moi, ont pu constater que le rangement des jouets de mes enfants, était comment dire........ le cadet de mes soucis! En vrac, dans des boites en plastique ou planqués dans un coin de la chambre pour que ça traine pas, et ça me va très bien! Limite deux jours avant pessah, je suis en panique et hurle dans tout l’appart: OOOOOH boy, les jouets, viiiiiite faut vérifier s’il n’y a pas de pain dedans (sait-on jamais !!!)

Mais à un moment, la petite Sarah ouvre sa penderie et me tire de ma note de l’auteur. Mes filles et moi-même sommes émerveillées de découvrir une centaine de costumes de princesse: frozen, tortue ninja, bat girl (c’est normal, sa mère la prépare à sa bat-mitsva en avance).

Mes filles piochaient dans ce magasin de déguisements, en toute insouciance, pour jouer. Mais je crois que j’ai aperçu des gouttes perler le long des tempes d’Elsa, tellement elle était stressée.

Pour faire diversion je lui ai demandé si elle travaillait:

- Oui, je lance un projet de meubles.

- Des meubles de rangement ??

- Mais, oui comment tu sais?

- Simple intuition, tu auras beaucoup de succès. Tu es faite pour ça, c’est évident!!

- You think ??? Mon mari pense que parfois, j’en fais trop.

- Non, non, non, je crois pas, non, non, non....

Quelle mytho cette Junes Davis !!!

Mais enfin, je suis chez elle, faut que je fasse semblant d’être sympa et bien élevée, au moins au début !!!

Nous sommes interrompues par Fifille 2, qui a voulu sortir des cubes, alors là, on a frôlé le malaise cardiaque de ma nouvelle copine !!!

C’était le coup d’envoi pour que nos filles passent à table...... 4.45pm (oui l’américain mange tôt!). Elsa leur avait préparé une dinette (adorable de sa part!!!), avec des frites et des hamburgers. Je sentais une nouvelle fois l’atmosphère se tendre....

- C’est ok pour toi que je leur donne des frites ??? Est-ce que tes filles ont eu leur quota de légumes de la semaine ??? Si tu veux, je peux descendre acheter des haricots verts?

- Mince, je n’ai pas les statiques de la semaine sur moi, mais si tu me laisses me logger sur mon iCloud, je peux avoir les chiffres !

Mais voyant sa tête, je lui ai précisé que je plaisantais, et que des frites de temps en temps, ça fait du bien là où ça passe.

Ah oui ? Tu as dit ça en anglais toi, Miss Davis: "ça fait du bien là où ça passe" ? (Expression de ta mère qui vient de Constantine, je précise !!!) J’aimerais bien savoir comment tu as traduit ça, histoire qu’on rigole un peu.....

Oh lala mais quelle pestilente*( peste et insolente à la fois!!!) cette voix-off parfois, je te jure !!!

La playdate s’est finie par les rires de nos filles, et nous étions ravies. Sur le chemin du retour avec nos parapluies, je repensais à ma nouvelle copine si différente de moi, et me dis que c’était vraiment chouette de côtoyer des gens qui me poussent à changer et à évoluer, à me remettre en question, surtout question rangement.

Mais avant de vous laisser vaquer à vos occupations de la journée, et de dire à tous vos amis de lire ma chronique, bien sûr, il faut que je vous parle d’une insignifiante situation, dans laquelle j’en suis sûre, vous vous êtes déjà retrouvés:

Quand vous racontez une histoire à quelqu’un (style moi avec Elsa!), et que d’un coup, la personne prend son téléphone, pianote, fait glisser ses infos tout en vous écoutant !!!

Attention, je suis complément d’accord avec le fait qu’il faut rester joignable pour des raisons évidentes (maison, école, mari, parents etc.....), mais comment devons-nous réagir face à l’autre qui écrit pendant que vous lui parlez ?

Mais Junes, juste une question, tu faisais quoi, pendant qu’elle pianotait ?

Je continuais à parler, parler, sans m’arrêter.

Je le savais!!!! Mais mince, combien de fois faut te dire d’arrêter de faire ça??

Tu as raison, mais je souffre du syndrome: speak-cool.

(????)

Quand tu parles sans t’arrêter, et que tu penses que tu es cool à la fois!! (Voir Chandler dans Friends!)

Aaaaah.....

Mais après un hum-hum....de ma part, Elsa a levé la tête de son phone et m’a dit:

- Désolée, ma mère a besoin d'une recette !!!

- Ah okay!!! Ca doit être une urgence culinaire, moi aussi parfois il m’arrive de pas savoir mettre quel.... ( et c’est reparti pour le speak-cool !!!)

Alors mes chers amis, je propose qu’ensemble nous établissions la toute première charte de politesse concernant le portable, que l’on impose en douceur une règle sociale envers le smartphone (qui a dit qu’il était intelligent celui-là, je me le demande ???), que même la Nadine de Rothschild, la pro des bonnes manières, n’a pas encore rédigée:

Charte 1, code 1, du guide du phone:

"Lorsque l’on est avec ses potes, ses copines, ses sœurs ou ses frères, ses parents ..., on arrête les regards furtifs vers ses notifications. Juste pendant que nous sommes ensemble, essayons de leur donner toute notre attention, pour profiter d’une des joies de la vie, qui est de partager du temps précieux avec ceux que l’on aime."

(Sic une droguée du iphone comme vous, qui à chaque fois qu’elle entend un bruit provenant de cet appareil maléfique, est déchaînée, même quand c’est la sonnerie du réveil, c’est dire !!!)

À mercredi pour une chro-chro aux couleurs d’Israël.

PS: La semaine prochaine se sera le match retour de la playdate. Elsa et Sarah sont censées venir chez nous. La question est de savoir si je vais avoir le temps de me faire livrer des boites de rangement, et de convaincre l’homme de transformer notre chambre en playroom géante, pour une après-midi !!!

PS2: Si vous avez des idées pour compléter notre charte sociale, n’hésitez pas à m’en faire part à cette adresse: junesdaviscohen@gmail.com

bisous mes choux

la play date
Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog